Le meilleur projet jeunesse au Canada!

Julie Ostiguy, Annie Fontaine, Pascal Girard, Dominic Guérin... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Julie Ostiguy, Annie Fontaine, Pascal Girard, Dominic Guérin et Marjolaine Blanchard prendront charge du programme Mécano-Vélo dès la prochaine rentrée scolaire.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Le projet Mécano-Vélo du Centre régional intégré de formation (CRIF) est désormais bien en selle. Pour la deuxième fois en moins de trois mois, l'initiative des enseignants Pascal Girard et Dominic Guérin a été récompensée. Cette fois-ci, elle a décroché la bourse de 20 000$ remise au meilleur projet d'apprentissage au pays par le Plan fiduciaire canadien des bourses d'études, se distinguant parmi la centaine de projets soumis dans sa catégorie.

Mécano-Vélo est un projet d'atelier de réparation et d'entretien de vélos qui sera offert aux étudiants inscrits à la formation aux adultes du CRIF dès l'automne prochain. Outre la possibilité d'offrir un diplôme d'études de métier semi-spécialisé à ses cohortes, l'initiative comporte plusieurs volets, dont celui de favoriser l'intégration au marché du travail de plusieurs élèves, initier ceux-ci à la pratique du vélo, encourager la récupération, offrir un service de réparation à prix réduit à la population générale et, finalement, offrir une flotte de vélos disponibles à toutes les écoles de la ville sous forme de prêt.

Les instigateurs du projet ne cachaient pas leur enthousiasme, vendredi. «Le meilleur projet au Canada!» rappelle M. Guérin.

«On avait un beau projet, surtout qu'il n'y en avait pratiquement pas dans le concours qui n'étaient pas destinés aux élèves du primaire», explique M. Girard.

Le projet Mécano-Vélo avait germé dans l'esprit des enseignants du CRIF il y a un peu plus d'un an, à leur retour d'une autre participation au Raid International de la Gaspésie en compagnie d'élèves. «On s'est aperçu que bien des élèves n'ont pas de vélo et qu'encore moins savent comment les réparer», explique M. Girard. «On avait aussi de la difficulté à placer certains élèves en stage», renchérit son collègue.

Deux autres bourses

Rappelons qu'en avril, Mécano-Vélo avait mérité 5000$ via le concours Moi j'COOP organisé par la caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska, qui avait pour une troisième année consécutive distribué 30 000$ en bourses à cinq initiatives communautaires locales.

Les gagnants du concours Esprits inspirés, qui récompensait 30 projets au Canada, ont pour leur part été dévoilés jeudi. Mécano-Vélo s'est classé premier dans la catégorie «petits projets». Les projets présentés au concours étaient d'abord soumis au vote du public du 2 au 16 mai, via Facebook, mais aussi examinés par un jury composé de l'astronaute Chris Hadfield, de l'animateur Ben Mulroney, de l'Olympien Jon Montgomery et des fondateurs de Choir! Choir! Choir! Daveed Goldman et Nobu Adilman. Les vingt idées finalistes étaient ensuite propulsées en finale, en plus de remporter 1500$.

MM. Girard et Guérin ont été mis au fait de l'existence d'Esprits inspirés la veille de la date butoir de la période de candidatures. L'expérience de Moi j'COOP leur a toutefois permis de préparer rapidement leur dossier et de l'envoyer juste à temps. «Les objectifs, le budget, les échéanciers: rien n'avait changé. Annie (Fontaine) a peaufiné le texte de présentation, mais c'est tout», explique M. Guérin.

Les 26 500$ remportés leur permettront d'effectuer tous les achats nécessaires au lancement du programme. Cinq postes de travail, un pour le formateur et quatre pour les élèves, tous les outils, les fournitures et le mobilier nécessaires, de même qu'une douzaine de vélos pour composer la première flotte de prêts et la conception d'une remorque pour les déplacer seront ainsi couverts par la bourse.

Par ailleurs, les enseignants seraient intéressés à développer des partenariats avec des entreprises locales spécialisées dans le sport et dans le vélo. «À long terme, on aimerait devenir une attestation d'études professionnelles (AEP) en mécanique de vélo. On voudrait offrir de la main-d'oeuvre formée pour ces commerces-là, ou pouvoir envoyer nos élèves y faire des stages», indique M. Girard.

Le projet n'est pas encore sur ses roues que déjà, il suscite l'intérêt de sa clientèle cible. Des étudiants inscrits au CRIF ont déjà manifesté leur intention d'y prendre part, alors que d'autres jeunes adultes ont choisi de s'inscrire au centre en raison de sa création.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer