Un cycliste de 14 ans happé par un pick-up à Granby

Un cycliste a subi de graves blessures lorsqu'il... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Un cycliste a subi de graves blessures lorsqu'il a été happé par un camion de type pick-up, puis traîné sur environ 75 pieds.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Un septuagénaire pourrait être accusé de conduite avec les capacités par l'alcool après avoir happé un cycliste mercredi après-midi à Granby. L'adolescent de 14 ans et son vélo ont été traînés sur environ 75 pieds avant que le conducteur immobilise son véhicule. Le cycliste souffre de blessures graves, mais sa vie n'est pas en danger.

C'est une scène troublante à laquelle Vanessa Maillé a assisté alors qu'elle était immobilisée à l'intersection des rues St-Charles et Boivin. «Le camion a frappé le cycliste et je me suis mise à crier. Les gens klaxonnaient pour que le conducteur arrête. Ça m'a paru long avant qu'il arrête», a raconté la jeune femme, visiblement sous le choc.

Plusieurs témoins de la scène se sont arrêtés pour porter secours au jeune cycliste. «Mon mari a mis la voiture sur les quatre flashers et il est allé voir le garçon. Il lui a tenu la tête pour ne pas qu'il bouge», raconte Marie-Claude Duranleau.

Sa vie ne serait pas en danger

Policiers et ambulanciers ont été dépêchés sur les lieux. Les secouristes ont pris soin d'immobiliser la jeune victime avant de la mettre sur une civière et de la transporter à l'hôpital de Granby. Le Granbyen de 14 ans souffre de blessures sérieuses, mais sa vie ne serait pas en danger selon les informations transmises par le service de police. Il était d'ailleurs conscient pendant l'intervention des bons samaritains et des secouristes. Il a été transféré à l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke.

Pendant ce temps, les policiers ont soumis le conducteur du camion Dodge Ram bleu, un homme de 72 ans, à l'appareil de détection approuvé puisqu'ils le soupçonnaient d'être sous l'effet de l'alcool. Quelques minutes plus tard, la policière lui a fait la lecture de ses droits, puis il a été arrêté. Le septuagénaire a été amené au poste de police où il a dû passer l'alcootest. Au moment de mettre sous presse, les résultats de l'alcootest et l'avenir du conducteur étaient inconnus.

Un enquêteur en scène d'accident s'est rendu sur les lieux de la collision afin de recueillir des éléments de preuve. La rue St-Charles a été fermée à la circulation entre la rue Boivin et l'avenue du Parc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer