Route 241 à Bromont: «Enfin, le MTQ pose un premier geste concret»

Les employés du MTQ ont réalisé le marquage... (Fournie par Nicolas Legault)

Agrandir

Les employés du MTQ ont réalisé le marquage de la chaussée près du CNCB, mardi.

Fournie par Nicolas Legault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Après des années à évaluer les mesures pour atténuer le problème de vitesse dans le secteur du Centre national de cyclisme de Bromont, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a franchi une première étape, mardi. Le marquage de la chaussée a alors été effectué. L'installation d'un radar pédagogique, de pancartes de partage de la route ainsi que l'aménagement d'une piste cyclable bidirectionnelle sont aussi prévus.

Voir débarquer une équipe du MTQ avec des cônes orange peut être perçu négativement par certains usagers de la route. Mais c'est un soupir de soulagement qu'a poussé le directeur général du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), Nicolas Legault, en la voyant faire le marquage de la limite de vitesse au sol. «Enfin, le MTQ pose un premier geste concret. Juste aujourd'hui (mardi), j'ai des jeunes de quatre écoles au Centre. Avec le skatepark, ça grouille de monde ici. On ne peut plus attendre pour sécuriser le secteur»

Le coeur du problème tient au fait que la vitesse passe de 90 km/h à 50 km/h aux abords du site du CNCB. «Plusieurs automobilistes filent encore à 70 km/h et même plus devant le Centre national, avait mentionné à La Voix de l'Est le directeur général de l'organisation, qui mène le dossier à bout de bras depuis des années. C'est hyper dangereux.»

Radar pédagogique

Outre le marquage sur la chaussée par le MTQ, la Ville a dû débourser 6059,39 $ pour l'achat d'un radar pédagogique. «Bromont voulait un appareil mobile et nos projets pilotes avaient déjà été faits pour l'ensemble du territoire», avait fait valoir en mars la porte-parole du MTQ en Montérégie, Isabelle Buisson. «Le radar pédagogique ne réglera peut-être pas tous les problèmes. Mais c'est un pas dans la bonne direction. Au moins, on en aura un et il devrait être installé avant l'été près du Centre national de cyclisme», avait pour sa part mentionné le directeur général de Bromont, Jean Langevin.

De fait, le type d'équipement choisi par Bromont comporte un indicateur de vitesse par codes de couleurs (rouge, jaune ou vert). Le radar est aussi doté d'un petit tableau d'affichage où différents messages pourront être inscrits concernant le lieu spécifique où il se trouve. Comme l'équipement est amovible, il pourra être installé dans d'autres zones problématiques.

Le MTQ serait en voie de donner son aval à ce que le radar pédagogique soit installé en bordure de la route fort achalandée près du CNCB. «La demande officielle de permission de voirie a été adressée [par la Ville] au Ministère le 9 mai, a précisé Nadège Tessier, représentante du MTQ en Estrie, à laquelle est maintenant liée Bromont. La réponse devrait être acheminée à la Ville au cours des prochains jours.»

Partage de la route

Dans la foulée des mesures pour atténuer le problème de vitesse près du CNCB, le MTQ installera une pancarte de partage de la route. Cette initiative de sensibilisation fait partie de la campagne Respectons nos distances, lancée il y a quelques jours conjointement par le Ministère et la Société de l'assurance automobile du Québec, a indiqué Nadège Tessier. Le panneau devrait être en place d'ici la fin de la semaine «entre le viaduc de l'autoroute 10 et le Centre national de cyclisme de Bromont», a-t-elle précisé.

Piste bidirectionnelle

Question d'assurer la circulation des cyclistes en toute sécurité, une piste bidirectionnelle doit être érigée aux abords de la route 241 (rue Shefford), dans le tronçon compris entre le boulevard de Bromont et le skatepark. «On a une entente de principe avec le MTQ, a affirmé le directeur des services techniques de Bromont, Steve Médou. On attend le permis aujourd'hui (mardi).»

La porte-parole du MTQ n'était toutefois pas en mesure de préciser quand le Ministère tranchera dans le dossier. «Le 12 mai, on a reçu la demande officielle [de la Ville] avec le concept final d'aménagement. Dans la mesure où toutes les recommandations étaient présentes, la permission de voirie devrait être émise au cours du mois de juin», a soutenu Nadège Tessier.

La Ville prévoit commencer les travaux d'ici le 6 juin, a précisé M. Médou.

Feux de circulation

En plus de la piste cyclable, de nouveaux feux de circulation sont à l'étude à l'angle de la 241 et du boulevard de Bromont. Un «comptage» a été réalisé en ce sens par le Ministère le 20 mai. «On avait des données de circulation l'hiver. Pour raffiner les calculs pour faire la meilleure conception des feux, [le MTQ] a décidé de faire une campagne estivale», a expliqué M. Médou.

Selon celui-ci, l'initiative est en voie de se concrétiser. «On est à l'étape de savoir ce que ça prend comme nouvelle configuration de feux. On va venir mettre un chiffre en dollars sur le projet. On croit que ça pourrait se réaliser cet été.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer