Une gomme à mâcher à l'origine d'une agression armée

Une gomme à mâcher est à l'origine d'une... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Une gomme à mâcher est à l'origine d'une agression armée survenue à l'intersection des rues Cabana et Bourassa à Granby.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Un jeune homme de 20 ans a été attaqué à l'arme blanche dans la nuit de vendredi à samedi, à Granby. Les policiers enquêtent.

Selon Guy Rousseau, porte-parole du service de police de Granby, l'altercation, qui a eu lieu vers 3 h 20 au coin des rues Cabana et Bourassa, aurait pris naissance après qu'une gomme à mâcher eut été lancée en direction d'une jeune femme. C'est son conjoint, un homme de vingt ans, qui a été blessé à un bras et au torse au terme de la dispute avec un groupe de quatre personnes.

Le jeune homme a d'abord été transporté au Centre hospitalier de Granby. Si on ne craint pas pour sa vie, ses blessures étaient suffisamment sérieuses pour qu'on le transfère au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, lundi.

Les quatre suspects ont été arrêtés. Deux d'entre eux, un homme de 19 ans de Brigham et un Cowansvillois de 20 ans, ont été libérés quelques heures plus tard sous promesse de comparaître. Le Brighamois devra se présenter devant un juge le 1er août prochain pour répondre d'une accusation de complicité après les faits.

Deux autres Cowansvillois demeurent détenus. L'un d'eux, âgé de 19 ans, sera accusé d'agression armée avec lésions et possession de cocaïne. Son acolyte de 20 ans était pour sa part connu des policiers. Il a comparu au palais de justice de Granby lundi avant-midi pour répondre d'accusations d'entrave et de bris de condition.

Comme le dossier demeure sous enquête, M. Rousseau n'exclut pas que d'autres accusations puissent être portées contre les contrevenants.

Deux automobilistes arrêtés

Deux hommes ont été arrêtés au courant de la fin de semaine par les policiers de la Sûreté du Québec. Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 2 h 45, un homme de 25 ans a d'abord été arrêté pour conduite avec les capacités affaiblies sur le chemin Mystic, à Bedford. Son taux d'alcoolémie étant supérieur à la limite prescrite par la loi, son permis de conduire a été suspendu pour 90 jours et son véhicule, saisi. De plus, le conducteur avait du cannabis en sa possession. Il a été libéré par le biais d'une citation à comparaître. Puis, vers 4 h 40, dimanche matin, un quadragénaire a été intercepté à plus de 115 km/h dans une zone où la vitesse est limitée à 50 km/h. Comme il avait du cannabis sur lui, il pourrait ultérieurement faire face à des accusations en ce sens. - La Voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer