«C'est un grand soulagement»

Une entente de principe conclue entre Autobus Yamaska,... (123RF)

Agrandir

Une entente de principe conclue entre Autobus Yamaska, Division ABC et Sogesco permet au transport scolaire de reprendre du service dans le secteur de Bedford.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

Les parents du secteur de Bedford n'ont plus à prévoir de détours pour aller porter leurs enfants à l'école: le transport scolaire est rétabli à compter de lundi. Les négociations patronales-syndicales qui se déroulaient cette fin de semaine ont abouti à une entente de principe entre les employés d'Autobus Yamaska, division ABC, et le transporteur Sogesco.

«C'est un grand soulagement», laisse tomber au bout du fil le président de la commission scolaire du Val-de-Cerfs, Paul Sarrazin.

Les 927 élèves qui étaient privés de transport scolaire depuis le 24 mai peuvent donc à nouveau prendre l'autobus pour se rendre à l'école. «On salue la patience et la compréhension des parents dans ce dossier», a affirmé M. Sarrazin, heureux du dénouement du conflit.

Depuis mardi dernier, les parents devaient penser à des solutions de rechange pour que leurs enfants se rendent en classe. Les directions d'école aussi étaient touchées: elles ont étiré les heures de service de garde et de surveillance pour faciliter la vie aux parents.

L'entente de principe survient à la suite d'un ultimatum de Val-des-Cerfs à son transporteur scolaire, vendredi dernier. Sogesco avait sept jours ouvrables pour rétablir le service, faute de quoi la commission scolaire se tournerait vers un autre transporteur pour assurer les 18 circuits d'autobus.

«On n'aura pas à prendre les moyens ultimes», confirme Paul Sarrazin. Les deux parties sont parvenues à s'entendre à la suite d'une rencontre de médiation, qui avait lieu le jour même. Le président de la commission scolaire n'avait cependant pas de détails à nous fournir concernant l'entente de principe qui a été conclue.

Conflit

Le 20 mai, Transport scolaire Sogesco a décrété un lock-out d'une durée illimitée à sa filiale Autobus Yamaska, division ABC, entraînant l'arrêt du transport scolaire dans 12 municipalités de la région de Bedford.

Sogesco souhaitait entre autres choses que la vingtaine de chauffeurs d'Autobus Yamaska, division ABC, cessent de faire la «vérification avant départ» (VAD), pour la confier en sous-traitance. Les employés, qui se verraient ainsi retrancher deux heures de travail par semaine, n'étaient pas prêts à accepter cette condition. Le Syndicat des employés d'Autobus Yamaska avait clairement énoncé son intention de ne pas entrer au travail tant qu'un règlement satisfaisant ne leur serait pas proposé.

Le conflit de travail découlait de négociations concernant le renouvellement de leur convention collective.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer