Tourisme: Brome-Missisquoi entreprend un virage

Le directeur du service du développement économique au... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur du service du développement économique au CLD de Brome-Missisquoi, Denis Beauchamp, a parlé des défis à venir pour la région à l'occasion du lancement de la saison touristique. On le voit en compagnie de Guylaine Beaudoin, conseillère en développement touristique.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

Le tourisme dans Brome-Missisquoi est en santé: l'augmentation de 300% de l'activité sur son site Web en est une preuve. L'hiver 2016, cependant, a écorché l'industrie. La saison touristique s'amorce avec de nouveaux défis, certaines adaptations et un grand virage.

«On s'est positionné depuis un certain nombre d'années comme étant la région viticole, verte, en santé du Québec. Maintenant, on voudrait prendre le virage de l'onéotourisme», a annoncé le directeur du service du développement économique du CLD de Brome-Missisquoi, Denis Beauchamp, devant quelque 150 intervenants de l'industrie réunis chez Huttopia Sutton, mardi, pour le lancement de la saison touristique.

«C'est l'appropriation par le milieu des produits viticoles», résume-t-il.

«Ce qu'on souhaiterait, c'est qu'il y ait un meilleur arrimage entre les restaurateurs et les producteurs, entre les citoyens et les producteurs», dit M. Beauchamp. À l'ère de l'expérience, la dégustation de vin n'est plus suffisante. Il faut mousser l'expérience viticole, par exemple avec un producteur qui raconte son histoire. Le CLD souhaite ainsi que tous les partenaires de l'industrie touristique «s'approprient la Route des vins», comme le mentionne son conseiller en développement touristique, Rémi Jacques. D'ailleurs, un 22e vignoble se joindra au populaire réseau cet été: le Vignoble du Ruisseau à Dunham.

Denis Beauchamp a également rappelé les derniers investissements importants ayant contribué à l'effervescence de la région: l'arrivée d'Huttopia, l'acquisition récente par de nouveaux investisseurs la station de ski du mont Sutton, les investissements à Bromont, montagne d'expériences et la mise à niveau du parc d'hébergement.

Séduire le Vermont

Afin de revoir la mise en marché de Brome-Missisquoi comme destination, le CLD part en mission séduction au Vermont. «Le marché américain, c'est assez marginal pour nous», avoue Denis Beauchamp, ajoutant qu'il ne représente que 3% de l'activité touristique. «Si on augmente ça ou si on le double, déjà on aura réussi quelque chose de bien», ajoute-t-il. Le taux de change favorable aux Américains, entre autres, a convaincu le CLD de prendre le leadership dans une offensive publicitaire, qui aurait normalement été menée par Tourisme Cantons-de-l'Est.

La campagne s'échelonnera de la mi-juin à la mi-août. Elle inclut un microsite, des médias imprimés ainsi qu'une stratégie Web et médias sociaux. Brome-Missisquoi sera présentée aux Américains comme la «région du vin» (wine region), et ses attraits touristiques comme des arômes (aromas) à découvrir. D'où le slogan Aromas of the Wine Region.

Le tiers de la campagne, d'une valeur de 36 000$, est financé par les entreprises partenaires.

Restes de l'hiver 

«On n'a pas de contrôle sur les changements climatiques, mais il faudrait peut-être commencer à réfléchir sur comment on va s'adapter», commente Denis Beauchamp à propos de la difficile saison hivernale qu'a connue l'industrie touristique. Ce dernier est conscient que les hivers écourtés se reproduiront fréquemment dans le futur, compromettant la saison de ski, important levier économique dans la région. «Par contre il y aura des bénéfices pour tout ce qui s'appelle agriculture, notamment la viticulture», rappelle-t-il. «Peut-être que dans 15, 20 ans on sera capables de faire pousser du cabernet sauvignon, des cépages mieux reconnus que ce qu'on a ici pour l'instant.»

L'hiver n'a pas épargné le tourisme d'affaires non plus. Tenir des réunions à Montréal implique des coûts nettement moins élevés que d'organiser un rassemblement en région, explique Denis Beauchamp. À cet égard, la ville de Laval servirait de modèle pour attirer les rencontres d'affaires à Brome-Missisquoi.

Taxe d'hébergement

Le lancement de la saison touristique était propice pour adresser un message aux hôteliers de la région. Denis Beauchamp s'est fait clair sur ce point: il juge indispensable l'harmonisation de la taxe sur l'hébergement. «S'en passer serait revenir 20 ans en arrière au niveau du développement touristique», insiste-t-il. Initié il y a 18 mois, le débat est toujours bien vivant chez les hôteliers.

D'ici le 24 juin, l'ensemble des hôteliers devra se prononcer entre deux options. «On a le choix: une taxe à 3,5% ou pas de taxe du tout», explique Denis Beauchamp. Elle représente des revenus annuels de 1,5 million$, estime le directeur du service du développement économique au CLD. Cet argent sera injecté dans la promotion de Brome-Missisquoi et servira à financer le fonds de développement de l'offre touristique.

Déjà négative il y a 10 ans, la balance commerciale s'est creusée sur le plan touristique au Québec. «Chaque année, les Québécois dépensent 4 milliards de dollars de plus par année en vacances à l'étranger que ce que les étrangers viennent dépenser chez nous», mentionne Denis Beauchamp, pour illustrer l'impact favorable qu'aurait l'harmonisation de la taxe pour l'ensemble de l'industrie.

Jusqu'à présent, les deux tiers des hôteliers sont en faveur de l'harmonisation de la taxe. Si la majorité l'emporte, le CLD commencera à la percevoir en novembre.

Un hommage et des nouveautés

La soirée a été également l'occasion de rendre hommage à la famille Boulanger, icône du Mont Sutton et de l'industrie du ski. Une sculpture sera installée dans la ville en l'honneur des quatre générations de Boulanger qui travaillent depuis un demi-siècle à développer la montagne.

On en a aussi profité pour présenter les nouveautés de la saison. Notons, entre autres, la pièce Deux hommes tout nus qui sera jouée au Théâtre Juste Pour rire de Bromont, la réouverture du sentier pédestre village-montagne à Sutton, les nouveaux circuits audioguidés des villes de Cowansville et Sutton ainsi que trois expositions du Musée Missisquoi, du Musée du comté historique et du Musée de Sutton.

La troisième édition de la carte vélo de Brome-Missisquoi comporte également davantage de précisions sur le kilométrage et l'état des chaussées.

Enfin, le Guide touristique de Brome-Missisquoi est de retour avec un tirage de 75 000 exemplaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer