L'histoire d'un réservoir

Trois départs de deux rabaskas étaient organisés samedi.... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Trois départs de deux rabaskas étaient organisés samedi.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Encore aujourd'hui, Granby puise son eau potable dans le réservoir Choinière, construit il y a 39 ans.

«Dans les années 60, Granby a subi plusieurs sécheresses, raconte Anne-Marie Audet, garde-parc naturaliste. Dans le temps, c'était seulement la rivière Yamaska-Nord. À ce moment-là, il y avait un très faible débit, insuffisant pour subvenir aux besoins de la population. En faisant les deux barrages, ça contient l'eau ici et ça permet d'accumuler l'eau au printemps et de laisser aller tranquillement pendant l'été. Ça permet d'éviter les sécheresses.»

Mme Audet a passé la journée de samedi dans un rabaska à raconter l'histoire du réservoir Choinière, une activité qu'organisait le Parc national de la Yamaska dans le cadre du Printemps vert. «Ils ont fait le réservoir ici parce que la vallée rétrécissait un peu plus, a-t-elle expliqué. ll y a plus de montagnes qu'ailleurs autour. »

Trois départs de deux rabaskas étaient organisés. Le quarantième anniversaire du réservoir sera également souligné à la mi-juin avec l'inauguration de nouveaux panneaux d'interprétation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer