Double meurtre: deux Valois accusés

Guiseppe De Leto, 34 ans, a été accusé... (La Voix de l'Est)

Agrandir

Guiseppe De Leto, 34 ans, a été accusé des meurtres au premier degré de Nancy Beaulieu et Martin Bélair.

La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Saint-Hyacinthe) Meurtre au premier degré et complot. Les accusations sont tombées à l'endroit des Valois Francis Yergeau et Guiseppe De Leto, jeudi, au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Les deux hommes sont soupçonnés d'être les auteurs des meurtres de la Granbyenne Nancy Beaulieu et de Martin Bélair.

À sa sortie de la voiture de patrouille... (La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

À sa sortie de la voiture de patrouille de la Sûreté du Québec, Francis Yergeau affichait un sourire. Pendant son bref passage devant le juge en matinée, il n'a eu aucune réaction à la lecture des accusations déposées contre lui.

La Voix de l'Est

Yergeau, 37 ans, est sorti de la voiture de patrouille de la Sûreté du Québec au palais de justice de Saint-Hyacinthe en affichant un sourire. Lorsqu'il s'est présenté une première fois devant le juge Marc-Nicolas Foucault, celui-ci lui a fortement suggéré de communiquer avec un avocat compte tenu de la nature des accusations qui pèsent contre lui.

Yergeau n'a d'ailleurs eu aucune réaction à la lecture des chefs. Il est accusé des meurtres au premier degré de Nancy Beaulieu et Martin Bélair, et de complot dans le but de commettre ces meurtres. Son présumé complice fait face aux mêmes accusations.

Yergeau s'est présenté à nouveau devant le juge en après-midi, le temps de lui permettre de consulter un membre du Barreau. Il n'a pas demandé de subir une enquête pour recouvrir sa liberté. Il demeure incarcéré jusqu'au 8 septembre prochain, alors que la date de son enquête préliminaire pourrait être fixée.

Guiseppe De Leto, 34 ans, a comparu en matinée. La représentante du ministère public, Me Marie-Claude Morin, s'est objectée à sa remise en liberté. Il demeure détenu jusqu'au3 juin, moment où la date de son enquête sur remise en liberté sera fixée.

Une ordonnance a été émise pour interdire aux accusés de communiquer entre eux.

Un ami de longue date et ex-employeur de... (La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Un ami de longue date et ex-employeur de Nancy Beaulieu, Martin Bériault, a indiqué que les deux accusés étaient clients du Cabaret Flamingo et connaissaient Nancy Beaulieu, la gérante de l'endroit et le propriétaire, Martin Bélair.

La Voix de l'Est

Complot

Le duo aurait comploté entre juillet 2014 et janvier 2015 en vue de commettre le crime, selon l'acte de dénonciation. Dans le document du tribunal, le meurtre aurait été commis le 6 janvier 2015, soit le jour de la disparition des victimes.

Les corps de Nancy Beaulieu et Martin Bélair, qui formaient un couple, ont été découverts ensevelis sous la neige dans la boîte du camion appartenant à M. Bélair. Le véhicule avait été repéré par les policiers le 9 janvier, dans un stationnement de Mascouche.

Des perquisitions ont été menées aux domiciles respectifs des accusés à Acton Vale, sur la route 116 et la rue Lemay, il y a deux semaines. Une troisième perquisition a été réalisée sur le lieu de travail de Guiseppe De Leto dans une entreprise de béton de la route 116, la semaine dernière.

Martin Bériault, un ami de longue date de Nancy Beaulieu et ex-propriétaire du Cabaret Flamingo, un bar de danseuses nues de Saint-Hyacinthe où la femme de 41 ans était gérante, a fait savoir que les deux accusés étaient des clients du bar et qu'ils connaissaient les victimes.

Il avoue avoir soupçonné Guiseppe De Leto d'être impliqué dans la disparition de son amie et de Martin Bélair, à qui il avait vendu son bar. M. Bériault s'est dit soulagé d'apprendre que le meurtre du couple ne sera pas impuni grâce à l'arrestation des deux hommes.

Selon ce que La Voix de l'Est a appris, les deux accusés, qui sont amis, trempaient possiblement dans le monde des stupéfiants et le mobile du crime aurait possiblement un lien avec leurs affaires illicites.M. De Leto a déjà purgé une peine de 30 jours de prison, en 2001, pour possession de cocaïne. Il habitait alors Montréal. Quant à M. Yergeau, il n'avait pas d'antécédent judiciaire.

- Avec la collaboration de Pascal Faucher

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer