Le Collège militaire de Saint-Jean redeviendra universitaire

Le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan a annoncé mardi après-midi que le Collège militaire royal de Saint-Jean retrouverait son statut d'institution universitaire.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lina Dib
La Presse Canadienne
Ottawa

Les libéraux de Justin Trudeau veulent corriger un geste posé par les libéraux de Jean Chrétien.

Le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan a annoncé mardi après-midi que le Collège militaire royal de Saint-Jean retrouverait son statut d'institution universitaire.

Le collège a été fermé en 1995, soulevant un tollé et plusieurs campagnes pour assurer sa survie. Par la suite, il a servi, entre autres, de centre de perfectionnement pour les Forces canadiennes et d'école de langues pour les Forces.

En 2008, il a repris sa vocation d'institution d'enseignement, mais seulement au niveau collégial.

En annonçant le retour du statut universitaire au collège, le ministre Sajjan n'a pas pu dire quand les cours universitaires commenceront à y être dispensés.

Coût modeste

«Nous travaillons sur un calendrier», a assuré le ministre, qui n'a pas pu, non plus, fournir un budget.

«Mais le coût sera modeste, a dit M. Sajjan à sa sortie des Communes. Ça, c'est une chose que nous avons déjà analysée. Nos fonctionnaires vont étudier le tout mais ça va se matérialiser», a-t-il ajouté.

Pour l'instant, le ministre se contente de dire que des négociations ont été entreprises avec Québec au sujet de l'avenir du collège.

«Il n'est jamais trop tard pour réparer ses erreurs. Ce sont les libéraux, un gouvernement Chrétien-Martin qui a fermé le Collège militaire royal comme université», a tenu à rappeler le chef néo-démocrate Thomas Mulcair. Lors d'un point de presse tenu après l'annonce du ministre, M. Mulcair a tout de même dit se «réjouir» de la nouvelle.

Le chef par intérim du Bloc québécois, Rhéal Fortin, a offert à peu de choses près la même réaction. «C'est une excellente chose», a-t-il commencé par dire avant de rappeler, lui aussi, que le statut universitaire du collège «a été aboli dans les années 1990 sous le gouvernement libéral de M. Chrétien».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer