Bilan routier 2015: des hausses à tous les niveaux en Montérégie

Les routes de la Montérégie ont fait plus... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les routes de la Montérégie ont fait plus de victimes en 2015. Le nombre de blessés est aussi en hausse.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Hausse des blessés et des décès: les routes de la Montérégie ont été le théâtre d'un plus grand nombre de tragédies en 2015, démontre un bilan présenté par la Société de l'assurance automobile du Québec.

Soixante et sept décès ont été déplorés en 2015, soit une hausse de 34 % par rapport à l'année précédente. Comparé à la moyenne de 2010 à 2014, il s'agit toutefois d'une baisse de 10,2 %.

Les routes de la Montérégie ont également fait plus de blessés en 2015. Quelque 7392 personnes ont subi des blessures dans un accident en 2015, ce qui représente une augmentation de 3,9 % par rapport à 2014. En comparant à la moyenne de 2010 à 2014, il s'agit également d'une hausse de 2,1 %.

Neuf blessés graves de plus ont été rapportés en 2015, soit une hausse de 3,6 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit toutefois d'une baisse de 17 % comparativement à la moyenne de 2010 à 2014.

Une augmentation de 3,7 % des blessés légers a également été enregistrée par rapport à 2014 et une augmentation de 3 % par rapport à la moyenne de 2010 à 2014.

Les hausses ne touchent pas que la Montérégie. Une augmentation des décès, des blessés graves et légers a également été enregistrée dans l'ensemble de la province. Le bilan routier 2015 demeure tout de même le deuxième meilleur observé au Québec depuis 1945.

«Malgré tous les efforts consentis, les progrès réalisés en sécurité routière demeurent fragiles. Le bilan routier de 2015 nous donne en effet un signal que nous devons poursuivre nos efforts, réinventer les façons d'influencer les comportements des conducteurs et faire preuve d'innovation dans nos interventions», a souligné par voie de communiqué Nathalie Tremblay, la présidente et chef de la direction de la SAAQ.

2014 était la huitième année consécutive d'amélioration du bilan, rappelle la SAAQ. La baisse du prix de l'essence et les conditions climatiques favorables à une hausse des déplacements en 2015 se traduisent par une plus grande exposition aux risques d'être impliqué dans une collision, affirme la Société. Le prolongement de la saison de motocyclette en est un exemple.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer