Familles et aînés: les Waterlois mis à contribution

La chargée de projet Esther Laframboise était satisfaite... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

La chargée de projet Esther Laframboise était satisfaite de la participation à l'événement.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Roy
La Voix de l'Est

(Waterloo) Une trentaine de Waterlois ont contribué, samedi avant-midi, au renouvellement de la politique familiale et des aînés de leur municipalité. Ils ont participé au forum citoyen organisé par le comité consultatif qui travaille à l'élaboration du document.

Dans une salle de la Paroisse St-Bernardin, les participants avaient pour mandat de générer des idées autour de quatre thèmes: la qualité de vie; les saines habitudes de vie; la culture, les loisirs et l'éducation; l'identité communautaire.

«On voulait trouver des solutions et des idées qui soient accessibles, que la Ville va pouvoir mettre en place facilement, indique la chargée de projet à la Ville, Esther Laframboise. Mais aussi peut-être des idées originales des citoyens qu'eux-mêmes vont pouvoir mettre en place pour améliorer leur milieu de vie. La politique familiale et des aînés, c'est un outil qui va rester à la Ville après, un plan d'action qui va lui donner des idées et puis [lui rappeler ses priorités], mais donner aussi des objectifs concrets.»

Appel à la créativité

La tempête d'idées a été lancée après une présentation de la Ville où de nombreux projets et réalisations - en passant de la piste de poussée de bobsleigh à l'aménagement de trottoirs pour les quadriporteurs - ont été énumérés. Esther Laframboise n'était cependant pas inquiète de voire cette longue liste obstruer la créativité des participants samedi matin.

«La Ville est assez dynamique, ici à Waterloo, affirme-t-elle. Effectivement, il y a 4 500 habitants, mais on dessert les villes limitrophes au niveau de l'offre de loisir. Je pense qu'il y a, à peu près, 20 000 personnes qui y ont accès par le biais des ententes de loisirs. Il y a huit municipalités qui ont des ententes de loisirs ici. Donc on est comme une ville pôle, et c'est sûr qu'il va émerger des idées que le conseil n'aura pas vues venir. C'est l'intelligence collective !»

Représentativité

Par ailleurs, la chargée de projet municipal était très satisfaite de la participation citoyenne au forum, par un beau samedi ensoleillé.

«C'est très varié. Il y a des adolescents, il y a des parents, il y a des aînés, des personnes célibataires, des personnes en couple, donc on a une belle représentativité!»

Par contre, il pourrait y avoir d'autres activités de collecte d'informations, comme des focus groups. Mme Laframboise juge important d'obtenir le pouls de l'ensemble des citoyens. Elle souhaite notamment consulter davantage les anglophones et les parents d'enfants âgés de 6 à 12 ans.

«Si on voit qu'il manque des éléments, on ne se gênera pas pour utiliser d'autres moyens de consultation», affirme-t-elle.

Début 2017

Le comité qui pilote le projet de renouvellement de la politique familiale et des aînés de Waterloo se rencontre depuis environ un an. Jusqu'à tout récemment, les huit citoyens et la conseillère municipale qui siègent au comité tenaient des rencontres mensuelles. Cependant, celles-ci se sont multipliées en vue du forum de samedi et il y a fort à parier qu'ils resteront occupés d'ici l'automne prochain. La nouvelle politique devrait être officiellement lancée d'ici quelques mois, précise la chargée de projet.

«Il y a tout un processus. Après [le forum], on va aller en rédaction, on va aller en mise en page pour que ça réponde aussi à certains critères du Ministère qui nous a donné les sous pour réaliser cette politique-là. Mais le lancement est prévu pour janvier 2017 au plus tard.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer