Renaissance lac Brome: le président passe le flambeau

James A. Wilkins a annoncé qu'il tirait sa... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

James A. Wilkins a annoncé qu'il tirait sa révérence après sept ans à la présidence de Renaissance lac Brome.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Roy
La Voix de l'Est

Après sept ans à la barre de Renaissance lac Brome, et neuf au sein du c.a., le président de Renaissance lac Brome passe le flambeau. James A. Wilkins a indiqué qu'il ne solliciterait pas de nouveau mandat à l'occasion de la réunion publique d'information et de l'assemblée générale annuelle de l'organisme qui se sont déroulées en présence de quelques dizaines de personnes, samedi, au Centre communautaire de Lac-Brome.

M. Wilkins dit avoir mûrement réfléchi cette décision, qu'il explique à la fois par un manque de disponibilité et le désir de faire de la place à du sang neuf dans les rangs de l'organisme. Au cours de la réunion, le vice-président Michel Delorme lui a rendu un hommage senti et émouvant. Il lui a souhaité bonne chance dans ses projets et a tenu à souligner sa passion, sa fougue et son dévouement à la tête de l'organisme.

«C'est toujours facile de s'impliquer quand on a une bonne équipe, a immédiatement répondu M. Wilkins. Réellement, c'est grâce à l'implication d'une équipe. Tout se fait par équipe et puis je suis fier d'où nous sommes rendus. Il reste beaucoup de travail à faire, sauf qu'on sait où est-ce qu'on s'en va. [...] Renaissance est un docteur et le patient, c'est le lac. On a fait le diagnostic du patient et on connaît la médication à apporter. Alors merci et on va continuer ensemble quand même.»

Visiblement, M. Wilkins reste fortement attaché à l'organisme et au lac qui l'a vu grandir.

«Comme ma vieille mère me disait v'là deux semaines: je suis venu au monde au mois de janvier et puis au mois de juin, j'avais les deux fesses assises dans le fond de la chaloupe. Elle m'a dit: "T'as le lac tatoué sur les fesses!", ça fait qu'à soixante-deux ans, je ne pense pas que ça va changer!», résume-t-il avec humour.

Plus sérieusement, il a insisté lors de son discours de samedi sur le fait que Renaissance Lac Brome devra continuer à se battre pour trouver des solutions, adopter des règlements et recommandations, de même que pour les faire appliquer. Selon lui cependant, l'organisme a les moyens d'y parvenir.

La présidence et trois autres postes de l'exécutif seront pourvus lors de la prochaine réunion du conseil d'administration, le 14 mai.

En plus du président, d'autres membres du c.a. ont quitté leurs fonctions. Natalie Duzanec et Richard Proulx ont imité M. Wilkins en ne sollicitant pas de nouveau mandat de deux ans, alors qu'Elizabeth Posada quitte son poste à mi-chemin. Mélanie Bourassa-Fortier, Danielle Carter, Jacques Letendre et Michel Arvisais ont pris la relève pour occuper les postes vacants. Quant à eux, Michel Delorme, Pierre Fortier et Gary Richards ont renouvelé leur mandat de deux ans au sein de l'organisme.

Présentations et hommage

Au cours de l'évènement, Renaissance lac Brome a également présenté ses résultats financiers. L'organisme a terminé l'année 2015 avec un solde net de 74 624,07$, après avoir enregistré des revenus de 125 880,49$ et des dépenses de 125 791,86$, pour un léger surplus de 88,63$. L'année précédente, le surplus était de 9328,85$, avec des revenus 93 200,61$ et des dépenses de 83 871,76$.

Le projet «Plaine inondable Quilliams», mené l'été dernier, explique en partie les résultats financiers de 2015. Le projet avait pour but de réduire l'apport de sédiments provenant du ruisseau Quilliams - qui fournit près de 50% de l'eau du lac Brome -, de mettre un terme à l'envasement et au passage de machinerie agricole dans le ruisseau et d'augmenter la présence de la faune sur les berges. Pour y parvenir, le «génie végétal» a été utilisé pour lutter contre l'érosion d'une courbe dans le ruisseau, un pont a été construit et la bande riveraine a été réaménagée.

De plus, une présentation sur l'histoire du lac Brome a été offerte lors de la réunion et un hommage a été rendu à la famille Fisher-Kerrigan. Selon James A. Wilkins, il fallait souligner l'apport de ces gens qui «ont contribué énormément dans le dernier siècle».

Quelques dizaines de personnes ont assisté à la... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Quelques dizaines de personnes ont assisté à la recontre, samedi avant-midi, au Centre communautaire de Lac-Brome. 

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Sécuriser l'argent récolté

Pour éviter que l'argent de Renaissance lac Brome ne serve «à des voyages dans le Sud», un règlement de régie interne pour le moins novateur selon les responsables a été ratifié au cours de l'assemblée, non sans susciter un certain débat.

Désormais, les surplus de l'organisme pourront être injectés dans son tout nouveau Fonds spécial. Une fois qu'il y sera, l'argent ne pourra servir qu'à des fins très strictes et précises - principalement l'achat de terres dédiées à la conservation du lac. Dès sa création, le Fonds spécial dispose d'une somme initiale de 40 000$ et chaque année, l'organisme pourra y ajouter ses surplus, dépendamment de sa situation économique ou de l'avancement de ses projets et acquisitions.

Un vote a cependant été nécessaire avant la ratification du nouveau règlement, puisqu'un participant dans la salle a demandé pourquoi un pourcentage minimal des surplus n'est pas automatiquement injecté dans le Fonds, alors que d'autres s'inquiétaient que les décaissements ne soient approuvés que par deux officiers. Au premier intervenant, l'organisme a répondu qu'il était nécessaire de demeurer flexible dans la gestion du fonds de roulement. Aux seconds, les responsables ont rétorqué que le Fonds était une mesure supplémentaire de sécurité supplémentaire et non l'inverse. Un amendement forçant l'approbation du conseil d'administration avant les décaissements a tout de même été ajouté afin de les rassurer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer