Agressé à coups de couteau et de marteau

Un homme a été agressé dans son domicile... (Julie Catudal)

Agrandir

Un homme a été agressé dans son domicile de la rue Cécile, samedi à 1h30. Le suspect est toujours en fuite tandis que la victime a reçu son congé de l'hôpital.

Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) La Sûreté du Québec recherchait toujours en milieu de soirée, dimanche, l'auteur d'une agression armée survenue vers 1 h 30, samedi, dans un duplex de la rue Cécile, à Saint-Césaire. Blessée «au haut du corps», la victime, un jeune homme de 24 ans, a déjà reçu son congé de l'hôpital.

Selon le témoignage d'un voisin, non confirmé par les autorités policières, il aurait été frappé à quelques reprises avec un marteau et un couteau.

Le suspect, «un jeune homme de 17 ans, est connu de la victime», indique le sergent Daniel Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec. Selon ce dernier, une «querelle de longue date qui aurait dégénéré» pourrait être en cause dans cette affaire.

L'agresseur serait entré par effraction chez la victime, où «il y a eu une altercation physique» entre les deux hommes. «L'occupant aurait reçu des coups d'objet contondant et d'arme blanche», mentionne le porte-parole. «L'agression s'est terminée à l'extérieur de l'immeuble. Le suspect a pris la fuite dans une direction indéterminée.»

Réfugié chez un voisin

Après le départ de son agresseur, le jeune homme s'est réfugié chez des voisins qu'il connaît bien, a confié à La Voix de l'Est un autre voisin, qui habite à deux pas. Lui-même a entendu retentir des cris vers 1 h 30. Il a cru qu'il s'agissait d'une scène de ménage.

Les ambulanciers sont venus chercher la victime chez les bons Samaritains qui l'avaient recueillie pour la mener à l'hôpital. Sa condition a été jugée suffisamment bonne pour qu'il puisse obtenir son congé pendant la fin de semaine.

Recherches intensives

Pendant ce temps, la Sûreté du Québec a déployé des moyens importants pour tenter de mettre la main au collet du fuyard, en ayant notamment recours à un hélicoptère, signale le sergent Thibodeau. Des cours et des garages dans les rues avoisinantes ont également été fouillés, a raconté une passante. Le service de l'identité judiciaire était sur place pour recueillir un maximum d'indices, samedi.

Le suspect pourrait faire face à plusieurs accusations allant d'agression armée causant des lésions jusqu'à tentative de meurtre, en plus de possession d'armes dans un dessein dangereux, croit le porte-parole de la SQ. Ce sera au directeur des poursuites criminelles et pénales de déterminer les chefs qui seront portés contre lui lorsqu'il sera arrêté.

Toute cette affaire s'est déroulée dans un quartier d'apparence paisible de Saint-Césaire. Mais selon un voisin qui a requis l'anonymat, comme tous les autres rencontrés par le journal, la rue Cécile, dans le nouveau développement, n'est pas aussi calme qu'elle y paraît. Ce dernier a notamment affirmé assister à beaucoup de va-et-vient et a soutenu avoir vu à quelques occasions une autopatrouille stationnée dans le secteur. Quelques-uns de ces duplex, plutôt récents, logent des jeunes qui aiment faire la fête, a-t-il aussi fait remarquer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer