Match de hockey improvisé: un policier fait fureur sur Facebook

Le policier Simon Gascon était loin de se... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le policier Simon Gascon était loin de se douter que sa joute de hockey amicale et improvisée avec deux jeunes Cowansvillois pendant son quart de travail ferait le tour du web.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Cowansville) Ce n'est pas tous les jours qu'on voit circuler des images d'un policier participant à une joute amicale et improvisée de hockey avec des enfants. Celles de Simon Gascon, patrouilleur à la Sûreté du Québec dans Brome-Missisquoi, sont devenues virales sur Facebook. La vidéo du policier qui dispute un match avec deux garçons à Cowansville a été vue plus de 300 000 fois, moins de 24 heures après sa diffusion.

Mathyas et Ludovik Jalbert-Quinton, qui posent en compagnie... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Mathyas et Ludovik Jalbert-Quinton, qui posent en compagnie de leur mère Vicky Quinton, ne sont pas peu fiers d'avoir disputé un match de hockey avec un policier de la Sûreté du Québec. Qui plus est, ils ont remporté la victoire! 

Janick Marois, La Voix de l'Est

Alors qu'il restait une heure à son quart de travail, mardi, l'agent Gascon a aperçu les deux jeunes en pleine action dans la rue Ottawa. Spontanément, il a garé sa voiture et leur a demandé s'ils voulaient jouer un match.

«J'aime le hockey, j'aime le sport. Quand je les ai vus, je me suis dit: pourquoi pas!», raconte le policier de 25 ans.

Mathyas et Ludovik Jalbert-Quinton, âgés respectivement de huit ans et neuf ans et demi, étaient loin de se douter au départ de l'intention du policier. Ils ont d'abord cru qu'il était là pour les «chicaner» puisqu'ils jouaient dans la rue ou qu'il venait arrêter un des voisins!

«Mon frère m'a dit que la police était dehors et qu'elle voulait jouer au hockey avec nous!», raconte Ludovik, qui a accouru auprès de sa mère pour qu'elle lui donne un bâton.

«Il m'a dit: "Maman, la police est là, donne-moi un bâton''», rapporte Vicky Quinton, qui ignorait alors ce qui se passait.

Pendant une trentaine de minutes, l'agent Gascon a affronté les deux frères dans une joute amicale. «Après qu'on ait compté quelques buts, on lui a dit qu'il n'était pas obligé de nous laisser une chance parce qu'on est vraiment forts!», lance Ludovik, fier d'avoir pu démontrer ses talents de hockeyeur au policier.

Mathyas et Ludovik, qui possèdent un excellent sens de la répartie, ont profité de l'occasion pour bombarder le policier de questions. Quel âge a-t-il? A-t-il déjà utilisé son arme? Aime-t-il arrêter des bandits? Qu'est-ce qu'il aime de son travail?

Après un match enlevant, les garçons l'ont remporté 20-14! «C'était vraiment amusant, s'exclame Mathyas. Il a dit qu'il reviendrait et qu'il apporterait son bâton la prochaine fois.» Pas de doute, l'événement restera gravé longtemps dans leur mémoire.

«Qu'il prenne le temps de jouer avec eux, chapeau», s'exclame la maman.

«Si j'ai pu rendre deux enfants heureux, tant mieux», estime le patrouilleur.

Une vidéo virale

La mère des enfants a filmé une partie de la joute et a diffusé les images sur sa page Facebook. Il n'en fallait pas plus pour que le réseau social s'enflamme.

«C'est vraiment viral», dit Vicky Quinton, à la fois surprise par cet engouement, et heureuse que ces images positives du policier aient reçu un accueil aussi chaleureux auprès de la population.

Simon Gascon s'est dit heureux des commentaires qu'il a lus sur internet et de l'image positive projetée auprès des citoyens.

À la Sûreté du Québec, l'initiative a également été bien accueillie. «C'est un exemple parmi tous les petits gestes qui sont posés au quotidien. C'est la philosophie de la police de proximité, affirme Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie. C'est se rapprocher de la population et ça peut changer la perception que les citoyens ont des policiers.»

Pas besoin de vous dire que deux garçons de la rue Ottawa attendent impatiemment la visite d'un certain patrouilleur de la SQ. Ils se disent même prêts à affronter les autres policiers du poste.

L'invitation est lancée!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer