L'ex-président de Mont Sutton s'éteint

Benoît Boulanger, un des principaux instigateurs de l'aventure de la station de... (Salah Chtioui)

Agrandir

Salah Chtioui

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Sutton) Benoît Boulanger, un des principaux instigateurs de l'aventure de la station de ski Mont Sutton, est décédé mardi à l'âge de 85 ans.

La mort de l'ancien président du conseil d'administration de Mont Sutton survient après que la famille a tourné la page, au début mars, sur plus de cinq décennies à la tête de l'entreprise. L'organisation a alors cédé les rênes au groupe d'investisseurs composé de l'ex-directeur général de la station, Jean-Michel Ryan, ainsi que Pierre Chesnay et Sylvain Gervais.

Selon le frère du défunt, Hercule, la récente transaction lui a permis de «lâcher prise». «On savait qu'il n'allait pas bien, a-t-il dit au bout du fil. Il avait des problèmes de santé et son médecin ne voulait pas l'opérer parce qu'il n'avait pas assez d'énergie. Il était quand même serein dans tout ça. Il venait d'avoir 85 ans en février. Avec la vente de la montagne, ça a été deux étapes importantes. Pour lui, tout a pris sa place. Ça l'a libéré.»

Hercule Boulanger décrit son aîné comme un «gars d'équipe». «Benoît, c'était un gars qui n'avait pas peur de foncer. C'était un bourreau de travail, a indiqué l'homme de 83 ans. Il adorait la montagne et il a mis beaucoup d'efforts pour que l'entreprise réussisse.»

Plus de détails dans La Voix de l'Est vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer