Claire Mailhot sous le choc

La candidate néo-démocrate aux dernières élections dans Shefford,... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La candidate néo-démocrate aux dernières élections dans Shefford, Claire Mailhot, a été surprise du désaveu envers Thomas Mulcair.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Le vote de désaveu envers Thomas Mulcair a grandement surpris Claire Mailhot, candidate néo-démocrate défaite aux dernières élections dans Shefford.

Elle ne s'attendait pas à ce que son leadership soit remis en question aussi rapidement. «En même temps, on se donne 24 mois au lieu de 12 pour trouver un autre chef, expose-t-elle en entrevue à La Voix de l'Est. C'est une première au pays de voir qu'on désavoue le chef, mais qu'on lui fait une ovation parce qu'il reste jusqu'à l'élection du prochain chef. Personne n'était prêt tout de suite. On l'apprécie énormément à la Chambre des communes. On veut qu'il reste à la Chambre parce que c'est le meilleur pour talonner le chef. Par contre, il est moins bon sur le terrain», analyse Mme Mailhot.

Cette dernière dit ignorer, par ailleurs, qui pourrait se porter candidat à la direction du NPD pour le moment. Le parti s'est donné deux ans, mais l'élection pourrait être plus rapide, croit-elle. Chose certaine, «ça prend quelqu'un qui connaît bien le Québec, avec un peu plus de charisme, qui est capable d'amener la locomotive en avant», analyse Mme Mailhot.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer