Jeunes en difficulté : Tandem fermera ses portes

La fermeture du foyer de groupe pour jeunes... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

La fermeture du foyer de groupe pour jeunes en difficultés Tandem de Granby ne sera pas sans conséquence chez leur clientèle, déplore Isabelle Giard, présidente intérimaire du conseil d'administration de la ressource qui existe depuis 17 ans.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Après avoir hébergé des centaines de jeunes en difficulté au cours des 17 dernières années, Tandem fermera ses portes en juin. Une baisse de la clientèle et un changement des besoins ont notamment incité le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est à ne pas renouveler leur contrat.

«C'est une triste réalité quand des organismes de terrain ferment. Je continue à croire qu'il y a un besoin», estime Isabelle Giard, présidente intérimaire du conseil d'administration de Tandem, une ressource intermédiaire d'hébergement s'adressant aux jeunes âgés de 12 à 18 ans qui sont référés par les centres jeunesse.

Après 17 ans d'existence, le foyer de groupe qui peut héberger jusqu'à neuf jeunes en difficulté sera donc forcé de fermer ses portes le 30 juin prochain à la suite du non-renouvellement de son contrat exclusif avec les centres jeunesse qui sont chapeautés par le CISSS de la Montérégie-Est. Une nouvelle qui leur a été annoncée en mars dernier par lettre.

La décision a été prise avant l'adoption de la loi 10, qui prévoit la réorganisation des services de soins de santé et de services sociaux, affirme Daniel Vincent, conseiller-cadre aux relations publiques, médiatiques et ministérielles au CISSS de la Montérégie-Est. «Ça ne répondait plus à nos besoins depuis un an et demi, deux ans», dit-il, précisant que le taux d'occupation était à la baisse.

Les centres jeunesse ont évalué les différentes ressources intermédiaires de la région, dont celle située à Granby et les deux foyers situés à Cowansville (francophone et anglophone). Ces deux centres ont été intégrés au CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Un autre centre est aussi ouvert à Sherbrooke. «Le nombre de places était trop élevé pour ce qu'on avait besoin», précise M. Vincent.

Le budget de 400 000$ alloué à Tandem comblera d'autres besoins pour la clientèle jeunesse du CISSS de la Montérégie-Est, affirme Daniel Vincent.

Des conséquences réelles

La fermeture du foyer de groupe situé à Granby ne sera pas sans conséquence auprès des jeunes hébergés dans cette ressource. «Des jeunes du territoire seront relocalisés à Cowansville ou à Sherbrooke. On déracine encore plus les jeunes de leur territoire», estime Mme Giard.

«Je ne voulais pas aller à l'extérieur de Granby et on a trouvé Tandem comme dépannage», raconte Albert*. «J'étais content d'être ici plutôt que de me promener d'une maison à l'autre. Je n'aurais pas pu atteindre mon autonomie sinon», dit le jeune homme qui doit se trouver rapidement un emploi s'il veut voler de ses propres ailes lorsque le foyer fermera ses portes. «C'est de la pression, du stress supplémentaires», avoue-t-il.

Plusieurs personnes ont également témoigné des conséquences qu'entraînera la fermeture de Tandem (à lire dans la page «Opinions» de La Voix de l'Est).

En plus des bouleversements pour la clientèle, des pertes d'emplois sont à prévoir. Au moins quatre personnes se retrouveront sans travail.

Les responsables de Tandem n'ont pas l'intention de lancer la serviette. Ils évalueront la possibilité de modifier leur vocation tout en demeurant au service des jeunes en difficulté. Ils poursuivent également leurs représentations auprès des élus en rencontrant notamment le député de Granby, François Bonnardel, lundi.

 

* nom fictif pour protéger l'identité de l'adolescent

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer