Bernarches, à vos gardes!

Un chien et un oiseau de proie seront... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Un chien et un oiseau de proie seront mis à contribution cet été pour effaroucher les bernaches du parc Daniel-Johnson.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Un chien et un oiseau de proie seront mis à profit cet été pour effaroucher la colonie de bernaches qui fréquente le parc Daniel-Johnson. La Ville de Granby a accordé un mandat à cet effet à la firme GPF Gestion de la faune, au coût de 24 771$.

La Voix de l'Est avait rapporté en février dernier qu'une telle option était à l'étude. La réglementation a aussi été modifiée pour permettre la présence de chiens effaroucheurs au parc. Le comité environnement a finalement opté pour cette méthode.

«C'est la méthode douce. Il y avait deux choix. On pouvait huiler les oeufs et les faire mourir. Mais personne n'était très à l'aise avec ça. L'effarouchage est un moyen plus naturel», a déclaré le maire Pascal Bonin.

Avec des bureaux à Sainte-Sophie et à Saint-Amable, GPF Gestion de la faune a l'habitude de ce type de travail, a affirmé le copropriétaire de l'entreprise, Marc-André Fortin. De plus en plus de municipalités font d'ailleurs appel aux services de la firme. Celle-ci est déjà active à Magog et à Rosemère. Cet été, outre Granby, les villes de Montréal, Terrebonne et Repentigny utiliseront ses services.

GPF Gestion de la faune, qui détient tous les permis nécessaires, dont celui du Service canadien de la faune, selon Marc-André Fortin, a aussi pour clients des industries et des sites d'enfouissement.

Test

Pour l'heure, il s'agit d'un «test», précise pour sa part le coordonnateur en environnement à la Ville, Serge Drolet. Au cours des dernières années, plusieurs mesures ont été mises de l'avant pour inciter les bernaches à s'installer ailleurs, mais les résultats n'ont pas été suffisamment concluants, de sorte que la salubrité liée aux fientes des oiseaux migrateurs demeure une problématique au parc.

GPF Gestion de la faune oeuvrera au parc Daniel-Johnson, au lever du soleil, durant les mois de juin, juillet et août, à raison de 20 à 25 heures par semaine, de trois à quatre jours par semaine, à l'exception des fins de semaine.

Marc-André Fortin affirme que le plan d'action de l'intervention à Granby n'a pas encore été établi. Un chien, dressé pour effaroucher les bernaches, et un des oiseaux de proie de l'entreprise pourraient être appelés à intervenir.

«On s'attend à ce qu'il y ait un effet ping-pong et que les bernaches aillent s'installer sur l'autre rive du lac, près de la piste cyclable et du bureau d'accueil touristique. Le chien ne pourra pas aller sur la piste cyclable, ce n'est pas permis. Mais l'oiseau de proie pourra être utilisé au besoin», avance Serge Drolet.

Le maire Bonin fait valoir que cette intervention est justifiée, alors que le parc est un des espaces verts névralgiques à Granby. «C'est un lieu très important avec les événements qui s'y déroulent et la piste cyclable qui passe par là. On ne tue pas les bernaches, on ne fait que les repousser», dit-il. Selon lui, le travail d'effarouchage pourrait même devenir une «attraction» en soi.

Démonstration

Serge Drolet souligne par ailleurs que Marc-André Fortin sera présent à la Fête de la rivière, le 14 mai prochain, au parc Daniel-Johnson, afin d'y réaliser une démonstration du travail des oiseaux de proie et du chien. L'occasion idéale pour démystifier le rôle des animaux effaroucheurs, souligne le coordonnateur en environnement.

Selon lui, le copropriétaire de GPF Gestion de la faune devra également déposer à la fin de l'été un rapport à la Ville dans lequel il évaluera notamment la population de bernaches et soumettra quelques propositions d'aménagements. L'an dernier, plus d'une centaine de bernaches habitaient à proximité du parc, selon les relevés de la Ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer