Bromont: un garage détruit par un incendie d'origine inconnue

Un garage situé près d'une résidence de la... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Un garage situé près d'une résidence de la rue Madeleine à Bromont a été rasé par un incendie d'origine inconnue. Les pompiers ont passé plusieurs heures sur place afin d'établir la cause du brasier qui a causé des dizaines de milliers de dollars de dommages.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Un incendie d'origine inconnue a rasé un garage situé à proximité d'une résidence de Bromont, jeudi matin. Les dommages se chiffrent à plusieurs dizaines de milliers de dollars. Heureusement, personne n'a été blessé.

Les pompiers de Bromont ont été alertés vers 11 h que les flammes ravageaient un garage de la rue Madeleine. En route vers l'intervention, ils voyaient la colonne de fumée qui était visible à des kilomètres à la ronde.

À leur arrivée, les occupants de la maison située à proximité du garage - qui accueille une garderie - avaient évacué les lieux. Les enfants ont été placés en lieu sûr chez une voisine également propriétaire d'une garderie, a fait savoir la propriétaire avant de retourner à leurs côtés.

«C'était un embrasement généralisé au niveau du garage. Déjà la structure commençait à s'effondrer», relate Hugo Brière, directeur du Service de protection contre les incendies de Bromont. Des détonations se faisaient également entendre. Elles provenaient des réservoirs de propane et d'acétylène qui se trouvaient dans le garage, ajoute le directeur.

Les pompiers, soit une vingtaine de Bromont et une dizaine de Shefford et Waterloo venus en renfort pour assurer le transport d'eau, ont consacré leurs efforts à protéger la résidence. Le recouvrement de vinyle de celle-ci a été endommagé tout comme la piscine. Deux voitures garées à proximité ont aussi subi des dommages.

Le garage est une perte totale. Le camion qu'il contenait aussi. Les pertes se chiffrent à des dizaines de milliers de dollars.

À la suite de l'extinction des flammes, les pompiers ont passé plusieurs heures à fouiller les décombres à la recherche de la cause du brasier. Celle-ci n'était toujours pas déterminée, jeudi après-midi. Aucun élément ne laisse croire à un incendie d'origine criminelle, précise Hugo Brière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer