• La Voix de l'Est > 
  • Actualités 
  • > Services sociaux et de santé pour les jeunes en difficulté: la région maintenant desservie par... 

Services sociaux et de santé pour les jeunes en difficulté: la région maintenant desservie par l'Estrie

La directrice du programme jeunesse du CIUSSS de... (photo Janick Marois)

Agrandir

La directrice du programme jeunesse du CIUSSS de l'Estrie, Lynda Périgny, et le directeur de la protection de la jeunesse du CIUSSS de l'Estrie, Alain Trudel, lors d'une rencontre avec les médias, lundi.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Les services de protection de la jeunesse et de réadaptation pour les jeunes en difficulté offerts sur les territoires de la Haute-Yamaska et La Pommeraie sont maintenant officiellement intégrés au CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Le transfert, en vigueur depuis le 1er avril, fait suite à la réforme du réseau de la santé mise en place par le ministre Barrette. Les services offerts par l'ancien Centre jeunesse de la Montérégie relèveront donc dorénavant de l'Estrie.

«Ça ne change absolument rien au niveau de la prestation des services pour les jeunes. Tout au long du processus de transfert, il y a eu zéro impact pour les familles et les enfants. Ça a toujours été l'objectif poursuivi», note la directrice du programme jeunesse du CIUSSS de l'Estrie, Lynda Périgny.

Les enfants et les familles de la région ayant recours à ces services continueront ainsi à se rendre dans les mêmes bureaux et à rencontrer les mêmes intervenants. À partir de maintenant, les usagers doivent toutefois s'attendre à recevoir de l'information de la part du CIUSSS de l'Estrie.

«C'est vraiment un processus administratif. Compte tenu qu'on avait déjà les deux CSSS de Granby et de Cowansville dans notre offre de services de l'Estrie, c'est sûr que d'avoir le volet centre jeunesse va permettre d'intégrer les services de première et de deuxième ligne. Ça va être un avantage pour nous», explique Mme Périgny.

Assurer une meilleure fluidité

Au niveau du personnel, ce sont 74 postes qui passent sous le contrôle de l'Estrie. Les employés se rapporteront à la nouvelle direction, mais poursuivront leur travail à partir de leur territoire respectif.

«La volonté de la direction, c'est vraiment de maintenir les services le plus près possible des gens. Le but n'est pas de tout centraliser à Sherbrooke. On veut que les gens sachent qu'ils vont continuer à avoir des services près de chez eux», souligne Marie-France Thibeault, conseillère en communications du CIUSSS de l'Estrie.

L'objectif, dit-elle, est simplement d'harmoniser les pratiques et d'assurer une meilleure fluidité entre les services offerts.

«Sous la même direction jeunesse, on se retrouve avec tout le volet pédiatrie, pédopsychiatrie, maternité de tous les territoires. Ce qu'on est en train de mettre en place, c'est une trajectoire jeunesse de la naissance jusqu'à 18 ans, peu importe ce qui arrive à un enfant en santé et en services sociaux au cours de cette période», indique Mme Thibeault.

Protection de la jeunesse

Les Centres jeunesse de Granby et de Cowansville reçoivent environ 1600 signalements par année. De ce nombre, à peu près 400 sont retenus pour être évalués par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), qui décide ensuite si des mesures doivent être appliquées.

Comme dans l'ensemble de la province, le premier motif de signalement dans la région est la négligence. Encore une fois, le transfert des services n'apportera pas de grand changement sur le terrain.

Les bureaux de la rue Saint-Antoine Sud à Granby et de la rue Principale à Cowansville continueront d'offrir des services spécialisés. Les familles d'accueil demeureront aussi les mêmes, tout comme les places d'hébergement qui resteront sur le territoire de la Montérégie.

«Les jeunes vont se retrouver hébergés en adaptation dans les mêmes centres qu'avant, soit notamment à Chambly et à Saint-Hyacinthe», précise le directeur de la protection de la jeunesse du CIUSSS de l'Estrie, Alain Trudel.

Comme c'est déjà le cas présentement, les particularités de la région seront aussi considérées. Ainsi, le Centre de jeunesse de Cowansville continuera de miser sur des employés bilingues afin de desservir la communauté anglophone dans Brome-Missisquoi.

En fait, le principal changement se situe au niveau des numéros de téléphone. Ainsi, il faudra désormais appeler au 1-800-463-1029 pour effectuer un signalement à la DPJ, au 1-866-917-7903 pour joindre le bureau des plaintes et au 1-819-564-9568 pour contacter le comité des usagers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer