Mont Sutton: la saison de ski déjà terminée

La station de ski Mont Sutton a officiellement... (photo Janick Marois)

Agrandir

La station de ski Mont Sutton a officiellement mis hors service ses remonte-pentes et reçu ses derniers skieurs de la saison 2015-2016, lundi, sous la pluie.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Sutton) La saison de ski a pris fin sous la pluie, lundi, à la station de ski Mont Sutton. Si la grisaille a pu refroidir les ardeurs de plusieurs, le ski de printemps a au contraire attiré bien des skieurs samedi et dimanche. Les dernières journées de ski ont mis un terme à un hiver plutôt moche.

«Il faut vraiment regarder vers l'avant et garder en tête que les hivers se suivent et ne se ressemblent pas, commente Mireille Simard, coordonnatrice des communications. On a terminé ça sur une super belle note ce week-end.»

Les manteaux d'hiver ont été troqués pour d'autres plus légers durant le week-end... et même par un poncho de plastique lundi. Des animations étaient prévues tout au long du congé pascal pour clore la saison en beauté.

En 56 ans d'histoire et cette année mise à part, la station a dû clôre sa saison en mars à deux autres reprises seulement, soit en 1981 et en 2012. Cette année-là, les skis avaient été remisés le 25 mars, date de fermeture qui reste la plus hâtive à Sutton.

Début difficile

Le début de la saison 2015-2016 n'a pas été facile. La chaleur a retardé de beaucoup la période d'enneigement avec les canons et les pluies sporadiques ont mis au défi les équipes d'opération de la station.

L'ouverture des pistes ne s'est faite qu'à la mi-janvier. «Je me rappelle, au début de la saison, on a ouvert avec seulement le télésiège 2 ouest et la piste Cascade. Le télésiège 2 ouest, c'est celui pour les débutants. La veille de l'ouverture, les gars de l'opération pelletaient de la neige pour que les skieurs aient au moins un tapis pour se rendre au télésiège. Hercule Boulanger (membre de la famille propriétaire jusqu'à la vente récente) me disait que c'était arrivé en 1960, l'année d'ouverture», raconte Mme Simard. Les skieurs avaient eu besoin de cette neige pour se rendre aux arbalètes, semblables à un T-Bar, qui servaient à l'époque à monter dans la montagne.

Cette année, des nouveautés ont plu aux utilisateurs de la station, comme le tapis magique et les nouveaux programmes de l'école de glisse. Le concours de photo Purement Sutton a permis aux skieurs de croquer sur le vif de beaux moments de l'hiver, comme les alertes neige, et de les partager. «On n'a pas juste de bons skieurs, on a aussi des artistes», lance Mme Simard.

En dressant un bilan de la saison, soulignons qu'une page d'histoire s'est tournée à Mont Sutton. La famille Boulanger, fondatrice de la station, a en effet vendu Mont Sutton à un trio d'investisseurs composé de Jean-Michel Ryan, Pierre Chesnay et Sylvain Gervais, le 9 mars.

La station regarde maintenant vers l'été, alors que la montagne recevra nombre de randonneurs dans les sentiers du Parc d'environnement naturel de Sutton (PENS). La station sera l'hôte des courses XTRAIL et XMAN, de même que de la Fête nationale suisse, «un événement assez grandiose. C'est la plus grande fête suisse à l'extérieur de la Suisse».

Contre-performance en Estrie

Du côté de Bromont, montagne d'expériences, la date de la fin de la saison n'est pas déterminée pour le moment. Une saison, là aussi, difficile: le président de Ski Bromont, Charles Désourdy, parle d'une baisse de 30% des revenus de billetterie.

À l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ), on estime d'ailleurs que la contre-performance des stations des régions de Montréal et de l'Estrie va entacher le bilan de la saison 2015-2016 de l'ensemble des 75 centres. «On n'est pas encore en train de dire que ça va être le pire bilan depuis 20 ans, mais on n'en sera pas loin, affirme Josée Cusson, directrice communications et marketing. L'an passé, on était à 5,9 millions de jours-ski. Cette année, on va avoir peine à atteindre 5 millions», estime-t-elle.

 

- Avec la collaboration de La Presse

Partager

À lire aussi

  • Le ski de printemps bat son plein

    Actualités

    Le ski de printemps bat son plein

    Les dernières neiges abdiquent et se replient vers les hauteurs. Le mont Orford reste l'un des seuls repères de l'hiver qui lutte pour repousser de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer