Districts électoraux: un citoyen presse Shefford d'aller de l'avant

La municipalité de Shefford devrait opter pour une... (photo Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La municipalité de Shefford devrait opter pour une carte électorale basée sur des districts électoraux, croit Sylvain Audet, un citoyen de la municipalité.

photo Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Shefford) Les élections municipales à Shefford devraient se dérouler selon un système de districts électoraux, croit Sylvain Audet, un citoyen de la municipalité. Il presse le conseil d'effectuer ce virage «démocratique».

«De cette façon, les citoyens seraient mieux représentés», soutient M. Audet. D'emblée,M. Audet souligne avoir eu des problèmes avec la municipalité, mais sans en préciser la teneur.

Il estime que les citoyens devraient pouvoir interpeller le conseiller de leur district lorsqu'ils ne peuvent s'entendre avec l'administration municipale. «Si j'avais eu un conseiller de quartier, je lui aurais donné mon dossier. On ne sait pas à qui s'adresser», dit-il.

Avoir six conseillers qui représentent l'ensemble de la municipalité, selon lui, c'est l'équivalent de n'avoir aucun représentant. «Les conseillers sont élus par tout le monde, mais ne représentent personne.»

En entrevue la semaine dernière, le maire André Pontbriand a indiqué que le conseil avait étudié en 1999 la question du passage d'une carte électorale unique à une carte comprenant six districts. Le conseil avait conclu en faveur du statu quo. Il estime toutefois qu'un prochain conseil pourrait réexaminer le tout.

Représentativité

Le défi des districts est d'assurer la meilleure représentativité possible, soutient M. Pontbriand. Dans le cas de Shefford, la division du territoire est difficile. La répartition démographique dans la municipalité est à l'avantage du secteur ouest, dit-il. En procédant à une division de la municipalité en districts, ce secteur hériterait de quatre des six sièges de conseillers, calcule-t-il.

M. Audet conteste l'analyse du maire. D'après ses calculs,44% des portes sont situées dans le secteur ouest, soit toutes les propriétés entre la rue Saxby et les limites de la municipalité avec la Ville de Granby. Le secteur est, compris entre la rue Saxby et les limites avec la Ville de Waterloo, en englobant une partie des propriétés le long de la route 241, compte pour 33% des portes, dit-il. Finalement, le secteur de la montagne regroupe les23% restant.

Il est possible, soutient M. Audet, de diviser le territoire en districts afin qu'aucun des secteurs ne soit défavorisé. «Il faut que ça soit étudié de façon sérieuse avec les bons chiffres.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer