Château d'eau à Bedford: pas de décision à court terme

Le château d'eau de la Ville de Bedford... (Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le château d'eau de la Ville de Bedford

Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Bedford) La rénovation ou la démolition du château d'eau de la Ville de Bedford ne se réalisera pas à court terme. La complexité du dossier amène le conseil municipal à reporter sa décision à plus tard.

«On a de la difficulté à trouver de l'expertise pour ce genre de structures pour nous aider à prendre une décision sur ce qu'on peut faire», explique le maire Yves Lévesque. «Les compagnies qui travaillent dans ce secteur ne veulent pas toucher à ça parce qu'il y a de la peinture au plomb. On s'est fait dire que c'est très compliqué.»

Le conseil aimerait régler le tout, mais rien ne presse, estime M. Lévesque. La haute structure de métal, érigée dans les années 40 aux abords de la rivière aux Brochets, est malgré son apparence encore solide, dit-il.

Le château d'eau coûterait entre 350 000$ et 450 000$ à rénover et 150 000$ à démolir, selon des estimations de la Ville.

M. Lévesque est d'avis qu'une décision finale sera prise d'ici deux ans. Son premier choix serait que la Ville puisse conserver le château.

La structure de 45,7 mètres de haut est devenue au fil des ans l'emblème de la Ville et elle a une valeur patrimoniale, fait-il remarquer. «Ça serait négatif si on devait la démolir.»

Reste à savoir d'où l'argent pour la rénover proviendra, a ajouté le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer