L'actualité régionale en bref

Andrew Marchionni... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Andrew Marchionni

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Andrew Marchionni demeure détenu

Un Bromontois de 61 ans accusé de fraude vendredi dernier restera derrière les barreaux au moins jusqu'à la fin du mois.

Mardi au palais de justice de Granby, l'enquête sur remise en liberté d'Andrew Marchionni a été reportée au 31 mars prochain.

La Cour reproche à l'accusé d'avoir soutiré moins de 5000$ à quatre personnes entre juillet et novembre 2015. Pour sa part, la Sûreté du Québec a avancé qu'il aurait fait sept victimes dans la région et a même lancé un appel au public afin d'obtenir d'autres informations concernant l'individu.

Lors de la comparution d'Andrew Marchionni la semaine dernière, la Couronne s'était opposée à la remise en liberté de l'accusé, plaidant que ses antécédents donnaient lieu à des risques de récidive.

L'individu s'expose à une peine maximale de 14 ans d'emprisonnement. Jérôme Roy

Autre mission pour les villes intelligentes

Le maire de Granby, Pascal Bonin, participera à la deuxième mission, organisée en Europe par les Événements Les Affaires, sur le thème des villes intelligentes.

Les élus ont récemment donné leur aval à une dépense de 6714$ pour ce voyage, qui se déroulera du 28 mai au 3 juin. Les participants à la mission rencontreront entre autres des élus, des gestionnaires et des partenaires privés qui ont réalisé des projets à Helsinki (Finlande), Stockholm (Suède), Copenhague (Danemark) ainsi qu'à Amsterdam (Pays-Bas).

Selon le maire, le budget habituellement réservé au Congrès de la Fédération canadienne des municipalités est plutôt alloué à cette mission.

L'an dernier, Pascal Bonin a également fait partie de la délégation qui s'est rendue en Europe pour prendre le pouls de certaines villes qualifiées d'innovantes.

Fruits de ce périple, selon le maire, deux logiciels seront développés pour permettre à la Ville d'entrer dans le club des villes intelligentes, dont l'un avec lequel les citoyens pourront obtenir un permis de rénovation en quelques clics, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Marie-France Létourneau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer