Route 241: Bromont aura son radar pédagogique

«Le radar pédagogique ne réglera peut-être pas tous... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Le radar pédagogique ne réglera peut-être pas tous les problèmes. Mais c'est un pas dans la bonne direction», a indiqué le directeur général de Bromont, Jean Langevin.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a autorisé Bromont à installer un radar pédagogique aux abords de la route 241 près du Centre national de cyclisme. L'équipement devrait être en place d'ici quelques semaines dans le tronçon problématique.

«Le radar pédagogique ne réglera peut-être pas tous les problèmes. Mais c'est un pas dans la bonne direction. Au moins, on en aura un et il devrait être installé avant l'été près du Centre national de cyclisme», a indiqué le directeur général de Bromont, Jean Langevin.

En fait, les problèmes de vitesse près du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB) ne datent pas d'hier. Jusqu'à tout récemment, le MTQ faisait la sourde oreille aux demandes de la Ville d'apporter des correctifs.

En août, le Ministère a commencé à être plus ouvert. Un marquage de la limite de vitesse au sol puis l'installation d'un radar pédagogique et de pancartes de partage de la route (vélo/auto) avaient notamment été évoqués.

«Ça n'a pas été possible de faire [les travaux] cet automne, avait indiqué en décembre la porte-parole du MTQ, Stéphanie Langelier. On a fait ajouter le tronçon [de la route 241] dans la liste des priorités [du Ministère]. Au printemps 2016, on sera en mesure de faire l'affichage.»

Le marquage était au calendrier pour la même période, avait-elle ajouté.

Échéancier

En ce qui concerne l'achat et l'installation du radar pédagogique, Bromont devra acquitter la facture, a indiqué en entrevue Isabelle Buisson, du MTQ. «Bromont voulait un appareil mobile et nos projets pilotes avaient déjà été faits pour l'ensemble du territoire», a-t-elle expliqué.

Les travaux de marquage et l'installation des panneaux de partage de la route devraient être réalisés dans le cadre d'une campagne conjointe avec la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), a réitéré Mme Buisson, sans avancer une date précise.

De son côté, la Ville a alloué une enveloppe de 7400$ pour l'achat d'un radar pédagogique. «Le dossier est entre les mains de la MRC Brome-Missisquoi. On devrait avoir un meilleur prix en achetant en groupe, a mentionné le directeur du service de police de Bromont, Jean Bourgeois. Le montant à débourser devrait être en deçà de ce qui a été prévu.»

Le type d'équipement choisi par Bromont comporte un indicateur de vitesse par codes de couleurs (rouge, jaune ou vert). Le radar sera également doté d'un petit tableau d'affichage où différents messages pourront être inscrits concernant le lieu spécifique où il se trouve. Comme l'équipement sera amovible, il pourra être installé dans d'autres zones problématiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer