Secteur industriel en 2015: bonne performance de Granby

Éric Nadeau, président de Granby Industriel, Patrick St-Laurent,... (Photo Alain Dion)

Agrandir

Éric Nadeau, président de Granby Industriel, Patrick St-Laurent, directeur général, et Éric Tessier, directeur du développement industriel, ont présenté hier les résultats de l'enquête industrielle et le rapport annuel de l'organisme.

Photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby et la Haute-Yamaska se démarquent sur le plan industriel, malgré le climat économique morose. La région a enregistré une meilleure performance que le Québec et le Canada au niveau de la création nette d'emplois en 2015, selon la dernière enquête annuelle de l'organisme Granby Industriel.

En clair, Granby a connu un gain net de 239 emplois maximum (moment de l'année où le nombre d'employés est le plus élevé), soit une hausse de 2,7%, tandis que la Haute-Yamaska a vu ses emplois maximums croître de 197 ou de 1,9%. En contrepartie, l'augmentation nette des emplois a été de1,2% en 2015 au Québec et de 0,9% au Canada, selon l'Institut de la statistique du Québec.

«Malgré ce qu'on entend au sujet du contexte économique, Granby et la région ont quand même bien performé», s'est réjoui jeudi le directeur général de Granby Industriel, Patrick St-Laurent, lors de la présentation des résultats de l'enquête industrielle et du rapport annuel.

Le secteur des distributeurs-grossistes et celui des vêtements et textiles, en particulier, ont connu des hausses notables, alors que ceux des plastiques et caoutchoucs et des produits métalliques ont subi des baisses.

Selon des données de Statistique Canada publiées en juillet 2015, Granby a par ailleurs été classée première ville industrielle du Québec en terme de proportion de travailleurs manufacturiers (24%), devançant Saint-Georges-de-Beauce et Drummondville.

Investissements en baisse

Mais si les emplois sont en hausse, il n'en va pas de même au chapitre des investissements. Ceux-ci ont diminué comparativement à 2014. Ils sont passés de 85,5 millions$ à76,5 millions$ à Granby et de 97,2 millions$ à 83,5 millions$ en Haute-Yamaska.

L'année 2014 avait été exceptionnelle, selon le directeur du développement industriel, Éric Tessier. À ses yeux, les investissements se sont «stabilisés» en 2015.

Certains secteurs ont néanmoins connu des hausses importantes des investissements, dont celui des aliments et boissons qui a généré près de 15 millions$ de projets, une hausse de 22% par rapport à 2014. Hershey Canada et LB Maple Treat figurent parmi les entreprises qui ont investi, selon M. Tessier.

La création du volet Entrepreneuriat Haute-Yamaska, en septembre dernier, à la suite de la fermeture du CLD de la Haute-Yamaska, figure en outre parmi les faits saillants de 2015 pour Granby Industriel. Cela a permis à l'organisme de devenir un «guichet unique» pour les entrepreneurs.

«Un plus» pour la région, qui a pu se concrétiser grâce au «dynamisme» des maires de la Haute-Yamaska, a affirmé le maire de Granby et préfet de la MRC, Pascal Bonin. Le programme de Soutien aux travailleurs autonomes (STA) et le Fonds d'investissement local (FLI) continuent à y être offerts.

Prospection

Après avoir travaillé par le passé son positionnement, identifié ses créneaux d'excellence (l'aéronautique ainsi que le transport et les véhicules spéciaux) et développé des outils promotionnels, Granby Industriel veut maintenant intensifier ses démarches de prospection à l'international.

L'an dernier, l'organisme était présent à Aéromart Montréal et au Salon du Bourget à Paris. Il sera cette année au salon aéronautique de Farnborough en Angleterre, et au salon Aéromart à Toulouse, en France. Une délégation d'industriels devrait aussi être de la partie.

Ces démarches suscitent de l'intérêt, car Granby Industriel a travaillé en 2015 sur trois projets d'implantation d'entreprises françaises. Deux d'entre eux sont toujours actifs. Encore le mois prochain, des investisseurs français doivent d'ailleurs être de passage à Granby, note Patrick St-Laurent.

Granby Industriel compte sur les trois millions de pieds carrés disponibles dans la nouvelle portion du parc industriel, développée du côté du chemin Bousquet, pour séduire de nouveaux investisseurs, étrangers et locaux.

Le projet du Carrefour d'innovations en technologies écologiques (CITÉ), développé avec l'Université de Sherbrooke, est appelé à devenir la «fenêtre de cette section-là», croit M. St-Laurent.

«La volonté politique est d'aller plus loin à l'international», a par ailleurs confirmé le conseiller municipal responsable du développement industriel, Robert Vincent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer