Cégep de Granby: le compostage de retour

Mylène Poirier et Élise Laplante, du Comité d'action... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Mylène Poirier et Élise Laplante, du Comité d'action et de concertation en environnement du Cégep de Granby.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Il y a du nouveau depuis lundi dans la cafétéria du Cégep de Granby. Jusqu'à la fin de la session, les étudiants pourront composter leurs restes de table, pendant l'heure du dîner, dans des contenants prévus à cet effet.

L'établissement s'est récemment doté d'un composteur, dont la location est payée pour huit semaines.

Il s'agit là du prix offert au cégep dans le cadre de la Semaine de réduction des déchets, qui s'est déroulée en octobre dernier et qui visait à récompenser deux initiatives vertes made in Granby: le projet de friperie-mobile, où les étudiants pouvaient échanger gratuitement des vêtements dont ils souhaitaient se départir, de même que le projet J'en ai eu, j'en veux plus, où il était possible de faire don à autrui d'un objet en bon état, mais devenu inutile.

«Wow, c'est cool!»

Les étudiants sont emballés de pouvoir composter leurs restes, a fait savoir Mylène Poirier, représentante du Comité d'action et de concertation en environnement (CACE) du cégep. «Ils disent: "Wow, c'est cool! " et une majorité a l'intention de participer», raconte-t-elle.

Le compost fait un retour dans l'établissement après environ six ans d'absence, note sa collègue Élise Laplante. «Il y a déjà eu du compostage ici, mais ce n'était pas fait de la même manière. C'étaient les employés qui faisaient le tri», explique-t-elle.

Au terme de la location, le cégep aura l'occasion d'acquérir le composteur d'une valeur estimée à 700$, s'il le désire. «On va faire un bilan pour voir les résultats», explique Mme Laplante.

«Le défi, c'est la gestion de tout ça, complète Mme Poirier. Les employés à l'entretien ont déjà beaucoup de pain sur la planche et ils sont là quatre jours par semaine. La question, c'est qui s'en occuperait la cinquième journée.»

L'organisme ENvironnement JEUnesse avait décerné l'an dernier la certification Cégep vert du Québec - niveau 3 au Cégep de Granby pour son implication et ses initiatives favorisant le développement durable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer