La criminalité baisse encore à Bromont

«En deux ans, la criminalité a diminué de... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

«En deux ans, la criminalité a diminué de 20%, ce qui est important. Oui, il y a certains écarts, rien de dramatique», a indiqué le directeur du service de police de Bromont, Jean Bourgeois.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Bromont) Malgré une hausse des crimes contre la personne et des arrestations pour conduite avec les capacités affaiblies, la criminalité continue globalement à diminuer à Bromont.

«En deux ans, la criminalité a diminué de 20%, ce qui est important. Oui, il y a certains écarts, mais rien de dramatique. Le résultat global, en fonction de la population qui croît, est satisfaisant», a indiqué le directeur du service de police de Bromont, Jean Bourgeois, lors de la présentation du rapport annuel de l'organisation, mardi.

Une diminution de 17% de la criminalité avait été enregistrée en 2014. En 2015, la baisse a atteint 3,5%.

Les crimes contre la personne ont grimpé de 21,7%, passant de 46 à 56. Une statistique à nuancer, par contre, car les policiers ont reçu plusieurs plaintes croisées (les deux personnes impliquées dans une altercation portant plainte), ce qui fait augmenter les chiffres relatifs à ce type de crime.

Les vols de moins de 5000$ ont connu une importante diminution de 35,7%, passant de 56 en 2014 à 36 en 2015.

Les autres infractions au Code criminel - tel que les bris de condition, la possession de stupéfiants, les délits reliés à la conduite automobile - sont en baisse. On en a dénombré 125 en 2014, contre 105 en 2015.

Les vols de voitures, les introductions par effraction et les vols sont demeurés inchangés.

Les crimes ont diminué à la station de ski, que ce soit les vols d'équipements ou les fraudes d'abonnements, note le directeur. «Tout ce qui s'est passé là a aussi contribué à ce qu'on connaisse une diminution globale de la criminalité», dit le chef de police.

En revanche, une hausse importante des arrestations pour la conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool a marqué l'année 2015. Les agents ont arrêté 40 conducteurs en état d'ébriété l'an passé comparativement à 24 en 2014, un bond de 66,7%.

«J'ai l'impression que pour certaines personnes, le message ne passe pas du tout. Je ne peux pas croire qu'avec tous les efforts que la Société de l'assurance automobile du Québec a mis au cours des dernières années, avec ce qu'on entend dans les médias sociaux, les articles de prévention, qu'en 2016 on arrête encore des gens pour ce type d'infractions là», déplore Jean Bourgeois.

D'autre part, le taux de solution des crimes a diminué de 10%, passant de 57,3% à 47,3%. Des chiffres qui n'inquiètent pas le directeur du service, car plusieurs enquêtes sur des crimes contre la personne sont toujours en cours.

Par ailleurs, dans un sondage réalisé par la Ville de Bromont en 2015 auprès de ses citoyens, 100% des répondants ont dit considérer que leur ville est sécuritaire et le taux de satisfaction envers les services de protection et de sécurité s'élève à 96%. «Assurément que le service de police y a contribué pour quelque chose», souligne M. Bourgeois.

Sécurité routière

Au chapitre du bilan routier, l'année 2015 a été assombrie par la mort d'une automobiliste impliquée dans une collision sur le boulevard Pierre-Laporte en février.

Globalement, les collisions ont augmenté de 9,4%, passant de 96 en 2014 à 105 en 2015. À eux seuls, les accidents avec blessés sont passés de 32 en 2014 à 41 l'année dernière, une hausse de 31%. «Ça peut paraître beaucoup, mais la petitesse des chiffres fait que ça amène un écart aussi considérable», souligne M. Bourgeois.

Enfin, les policiers ont donné 3238 contraventions en 2015 contre 2799 l'année précédente, soit une augmentation de 15,7%. Le directeur précise que le nombre de constats émis en 2015 ressemble à celui des années antérieures à 2014. «On ne fait qu'appliquer ce que le Code de la sécurité routière a mis en place pour assurer les déplacements sécuritaires sur l'ensemble de notre territoire», dit-il.

Quelques projets

En 2016, le service de police de Bromont sera à l'affût des discussions quant à une possible desserte policière sur le territoire de la municipalité de Lac-Brome. «C'est vraiment au niveau politique que ça se passe en ce moment, mais ça pourrait avoir un impact sur nos activités, sur notre desserte», dit le directeur Jean Bourgeois.

Le service veut aussi revoir sa desserte lors de la présentation d'événements artistiques ou sportifs, que ce soit à la Fête du chocolat, à la station de ski ou au Centre national de cyclisme. L'exercice lui permettra d'être fin prêt pour les Jeux équestres mondiaux en 2018. «On est déjà en mode préparation», indique M. Bourgeois.

Les programmes de prévention seront également maintenus, notamment leCafé avec un policier, une activité où la population est invitée à rencontrer un agent dans un cadre relax. Les policiers projettent d'étendre cette activité aux commerces et industries. «Au lieu d'attendre que les gens viennent vers nous, on veut aller vers eux», dit M. Bourgeois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer