Défi ski 12 heures: 153 710 $ amassés pour Leucan

Environ 425 participants au Défi ski 12 heures de... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Environ 425 participants au Défi ski 12 heures de Leucan ont permis d'amasser 153 710 $ pour la cause.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Roy
La Voix de l'Est

(Bromont) Environ 425 personnes ont profité de la belle journée de samedi pour tenter de relever le Défi ski 12 heures de Leucan à Bromont. Le soleil, les conditions printanières: tout était en place pour offrir une superbe journée de glisse aux participants, qui ont récolté un total de 153 710$ pour la cause.

«On est très, très satisfaits des résultats. Parce... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

«On est très, très satisfaits des résultats. Parce que les participants ont été au rendez-vous, ils ont été généreux et c'est ça qu'il faut retenir», indique Geneviève Trépanier, chargée de projet au développement philanthropique pour Leucan Estrie.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

«On remercie les gens. Leucan est vraiment content de la journée: on est contents du résultat, du nombre de participants qu'on a eu», résume Geneviève Trépanier, chargée de projet au développement philanthropique pour Leucan Estrie.

Le 11e Défi ski aura cependant été moins fructueux que par le passé. L'an dernier, 189 600$ avaient été recueillis à Bromont.

En fait, depuis 2013, les sommes recueillies fondent comme neige au soleil. Il y a trois ans, le chèque remis à la fin du défi était d'une valeur de 250 000$.

«D'une année à l'autre, un défi n'est pas pareil, les montants amassés ne sont pas les mêmes. [...] Pourquoi le Défi ski est en baisse? Je ne peux l'expliquer pour l'instant. Pour nous, ce qu'on dit à Leucan, c'est: "Peu importe, on est contents. Chaque sou compte, chaque sou est tellement important qu'on est satisfaits du résultat quand même". [...] On est très, très satisfaits des résultats. Parce que les participants ont été au rendez-vous, ils ont été généreux et c'est ça qu'il faut retenir», insiste Mme Trépanier.

Les organisateurs restent donc positifs malgré le fait que le défi ait attiré 125 participants de moins que l'an dernier. Cette fois, la formule a été légèrement revue, permettant notamment aux équipes d'inscrire moins de quatre participants.

«Les gens étaient vraiment contents parce que ça ne les limitait pas à être absolument quatre personnes. Mais, par contre, c'était 500$ par équipe qu'il fallait ramasser quand même», explique Mme Trépanier, qui a également rapporté d'autres modifications. Elle ne croit cependant pas que la formule soit à repenser de A à Z.

«Cette année, j'ai essayé de faire une course de boîtes à savon et un défi compétitif pour revamper un peu l'événement. Et puis à notre grand étonnement, la majorité des équipes, nos anciennes équipes, se sont encore inscrites au défi régulier [...]. Donc je ne pense pas que c'est ce qui cause la baisse du défi ski au niveau des résultats».

Et pas question, malgré le déclin observé, de mettre un terme à l'aventure, promet la chargée de projet pour Leucan Estrie.

«Non, on ne pense pas à éliminer l'événement, bien au contraire! C'est un de nos événements importants, avec les Défis têtes rasées.»

Météo extraordinaire

Quoi qu'il en soit, cette année, les skieurs et planchistes ont été récompensés par un soleil radieux et un mercure généreux. Ils ont contribué à l'ambiance festive qui régnait au pied de la montagne en début d'après-midi samedi, comme le confirme Mme Trépanier.

«C'est des conditions de printemps, comme on connaît chaque printemps (...) C'est tellement plaisant de skier et oui c'est peut-être plus dur pour les jambes, mais c'est festif et c'est mieux ça que de la pluie ou du moins 40°. Les gens tripent au boutte: ils sont dehors, ils dansent, ils ont du fun!»

Couronnées par des moments plus personnels, les 12 heures de descentes sous une météo plus que favorable se sont bien déroulées. En soirée, les participants ont assisté à l'envolée de ballons lumineux - à la mémoire des enfants qui nous ont quittés - et à la prestation de Jacob et Jean-Gilles Gadoury, qui ont interprété la pièce Les anges sur terre.

«Ç'a été un moment très intense et très fort du Défi ski», selon Mme Trépanier.

Un spectacle de Royal pyrotechnie, le plus gros réalisé par l'entreprise à Bromont, a conclu le tout.

«Tout le monde était vraiment content, les participants et Leucan aussi», conclut-elle.

Dans l'ensemble du Québec, Leucan a récolté 456 000$ dans le cadre de son Défi ski 12 heures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer