Granby favorise le vieillissement actif

Granby veut continuer à favoriser le vieillissement actif... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Granby veut continuer à favoriser le vieillissement actif des aînés.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby a adopté une version révisée de sa politique des aînés. Le document a son importance quand on sait que les personnes âgées de 65 ans et plus sont plus nombreuses à Granby que les 15 ans et moins, selon le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher.

Le conseil municipal de Granby a adopté une... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le conseil municipal de Granby a adopté une nouvelle mouture de sa politique des aînés. 

Janick Marois, La Voix de l'Est

«C'est notre réalité. Il y a des endroits qui projettent ça pour 2026, mais (nous), on est déjà là», a laissé tomber M. Faucher.

Selon les données de l'Institut de la statistique du Québec, la Belle Province est, avec le Japon, l'une des sociétés où le vieillissement de la population est le plus marqué dans le monde. «Au Québec, on dit que c'est en Montérégie qu'il y a la plus forte croissance des personnes de 65 ans et plus. Et en Montérégie, on dit que c'est dans la MRC de la Haute-Yamaska où l'accroissement est le plus élevé», relève Patrice Faucher.

Avec son statut de ville centre dotée de plusieurs services qui attirent de nombreux aînés, Granby souhaite, dans les circonstances, favoriser le vieillissement actif.

«Il y a un enjeu, relève le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire. Les gens craignent l'explosion des coûts de santé. Mais si on est capable d'avoir des aînés actifs, ça va mettre moins de pression sur le réseau de la santé.»

Selon M. Faucher, la nouvelle politique des aînés, accompagnée d'un plan d'action, s'articule ainsi autour de trois axes principaux: favoriser l'accessibilité (des services, du transport, de l'offre d'activités et de l'aménagement des lieux bâtis et espaces extérieurs), prévenir l'isolement (notamment par la lutte aux préjugés liés au vieillissement) et assurer la sécurité (du domicile, des lieux publics, etc.)

Partenariat

Ce n'est pas d'hier que la Ville a une préoccupation pour ses aînés. Granby a fait partie en 2009 des six municipalités qui ont participé au projet pilote Ville amie des aînés (VADA). Une première politique a également été adoptée à cette époque. Particularité à Granby: la Ville a travaillé de concert avec le CSSS de la Haute-Yamaska.

«Parmi tous les projets pilotes, Granby a été la seule municipalité à développer un tel partenariat», est-il précisé dans la plus récente version de la politique, intitulée «Bien vieillir ici, activement!».

Cette concertation, qui s'inscrit dans la démarche Municipalité amie des aînés (MADA), est encore bien présente, se réjouit Patrice Faucher. «Les gens sont en mode partenariat. On bâtit des projets ensemble. C'est plus porteur que de tout remettre les projets à la Ville. Elle ne peut pas tout assumer», souligne-t-il.

Patrice Faucher note en outre que plusieurs des orientations prévues dans le plan d'action sont la responsabilité des différents organismes qui oeuvrent auprès des aînés.

Consultation

Un comité de suivi regroupant ces organismes, dont le Centre d'action bénévole, la Maison soutien aux aidants, la Dynamique des handicapés de l'Estrie, l'AQDR et l'Office municipal d'habitation de Granby,a été formé. Plusieurs représentants de ceux-ci étaient d'ailleurs présents à l'hôtel de ville lors de l'adoption de la nouvelle politique en début de semaine.

Luc Perron de la Fondation Pierre-Jules-Crevier a profité de l'occasion pour rappeler aux élus qu'ils souhaitent être consultés lorsque les projets élaborés par le conseil municipal pourraient «toucher de près ou de loin» aux aînés, comme la réfection de la bibliothèque municipale Paul-O.-Trépanier.

«On a une bonne courroie de transmission avec Patrice (Faucher) et Valérie (Brodeur) à Vie culturelle et communautaire. N'hésitez pas à l'utiliser», a réagi le maire Pascal Bonin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer