Un Zoo l'hiver: toujours en croissance

Douze visiteurs sur cent séjournent dans la région... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Douze visiteurs sur cent séjournent dans la région lorsqu'ils viennent visiter le Zoo de Granby l'hiver.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Le Zoo l'hiver en est à sa neuvième édition. Sur un tapis blanc ou à l'intérieur, 90% des animaux sont accessibles au public. Depuis le début des expériences hivernales, le nombre de visiteurs ne fait que croître. Même cette année.

Avant la relâche, le Zoo conservait une mince avance de 6000 visites sur les chiffres de l'an dernier. «Si la relâche avait été bonne, on s'enlignait pour des records, mais ça nous amène presque à égalité avec l'an passé, note Elaine Plamondon, directrice vente, marketing et communication. On a une légère avance. On regardait les chiffres et, malgré la pluie, malgré la tempête, il y a quand même des gens qui se sont présentés. On est contents, compte tenu des circonstances.»

De la pluie lundi, du froid mardi, du vent et une menace de tempête mercredi, encore du froid jeudi et du beau temps vendredi, le cocktail était complet. Vendredi a évidemment été la journée la plus courue en semaine avec 3500 visiteurs.

«Vendredi, c'était magnifique. Il y avait vraiment beaucoup d'ambiance, beaucoup de visiteurs, de l'animation dehors. Beaucoup de gens ne savent pas qu'on peut voir 90% de la collection animale l'hiver. Les animaux qu'on voit à l'extérieur sont dans un environnement différent et ils s'amusent des fois dans la neige. C'est très particulier», souligne Mme Plamondon. Elle donne en exemple les bébés pandas roux qui ont un plaisir fou dans la neige, tout comme les autres animaux d'Asie.

La relâche 2015 avait été meilleure, mais le Zoo a pu au moins se réjouir du beau temps du week-end qui se conclut. «Il nous reste encore de belles journées en mars et Pâques, où on a quatre jours d'ouverts. On est bien confiants de dépasser les chiffres de l'an passé», dit Mme Plamondon.

Centre d'attraction important dans la région, le Zoo de Granby attire des gens de l'extérieur. Les statistiques démontrent que 12% des visiteurs séjournent dans la région en hiver, indique Mme Plamondon. Près du quart sont de l'Estrie, 65% du Grand Montréal et de la Montérégie, 9% de Québec et 2% proviennent d'ailleurs, dont l'Ontario.

Des skieurs profitant d'une belle journée à Mont... (Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Des skieurs profitant d'une belle journée à Mont Sutton. 

Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est

Mont Sutton: la relâche moins bonne qu'espéré

La semaine de relâche a-t-elle réchappé la saison?

«C'est un grand mot. En termes de semaine de relâche, on est satisfaits, mais on aurait pu l'être plus», répond Mireille Simard, coordonnatrice des communications de Mont Sutton.

Elle admet que la relâche n'a pas été aussi pétillante qu'espéré et que la saison est une des moins bonnes des dernières années. Les raisons? Les sautes d'humeur de Dame Nature et les prévisions météo.

La dame donne en exemple le dimanche 21 février. «Il pleuvait à boire debout à Cowansville, il n'y avait pas de neige dans les champs, alors qu'il neigeait au sommet de la montagne à Sutton. Même si on met des photos, les gens ont de la difficulté à concevoir que la couverture de neige est bonne en région montagneuse», explique-t-elle.

Mme Simard envisageait un excellent dernier week-end de relâche scolaire, de même qu'une bonne journée lundi, alors que plusieurs écoles sont encore en congé. Pendant la relâche, le domaine skiable était ouvert à 100% à l'exception des pistes de ski en forêt, qui dépendent uniquement de la neige naturelle.

«Avec le début de saison, le temps des Fêtes et les aléas de Dame Nature qu'on a eus, les équipes d'opération n'ont jamais cessé d'être à pied d'oeuvre pour faire en sorte d'ouvrir le plus de pistes possibles. On a eu quelques alertes de neige de 15 cm et plus, dont deux durant la dernière semaine de février, ce qui nous a permis de rafraîchir les surfaces pour les skieurs. On regarde vers l'avant.»

Mont Sutton compte sur le mois à venir et sur le congé de Pâques pour finir la saison sur une meilleure note.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer