Facebook revoit ses pratiques fiscales

Le géant des médias sociaux Facebook, critiqué au Royaume-Uni pour ses... (Daniel Acker, Bloomberg)

Agrandir

Daniel Acker, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
The Associated Press
Associated Press

Le géant des médias sociaux Facebook, critiqué au Royaume-Uni pour ses pratiques fiscales, a indiqué, vendredi, que les recettes tirées de ses grands clients britanniques seraient désormais déclarées au Royaume-Uni.

La pratique faisait en sorte de maintenir très bas ses paiements d'impôt au Royaume-Uni.

Facebook, Amazon et d'autres multinationales ont été critiquées pour l'usage d'arrangements fiscaux complexes en Europe afin de réduire considérablement leurs factures.

Facebook a indiqué par communiqué qu'à partir d'avril, «les recettes réalisées au Royaume-Uni via notre équipe britannique seront enregistrées au Royaume-Uni, et pas en Irlande».

L'entreprise a affirmé que ce changement augmenterait «la transparence des activités de Facebook au Royaume-Uni».

Facebook a payé seulement 4327 livres sterling (environ 8188 $ CAN) en impôt des sociétés en 2014 au Royaume-Uni, où l'entreprise a enregistré 105 millions de livres sterling (environ 198 millions $ CAN) en revenus. Le Royaume-Uni est l'un de ses plus importants marchés à l'extérieur des États-Unis.

Le taux de l'impôt sur les sociétés en Irlande est de 12,5 pour cent, alors qu'il est de 20 pour cent au Royaume-Uni.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer