L'actualité en bref

Le hayon d'un camion appartenant à Francis Boag... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le hayon d'un camion appartenant à Francis Boag a été volé alors que son véhicule était garé dans la rue St-Joseph à Granby.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Gare au hayon de votre camionnette!

Un Granbyen lance un appel à la vigilance aux propriétaires de camion de type pick-up. Francis Boag a eu une bien mauvaise surprise cette semaine en constatant que le hayon de son camion avait été volé, une pièce d'une valeur de 2000$.

«C'est une bonne chose que les gens soient vigilants, qu'ils gardent l'oeil ouvert», dit le propriétaire de Machinage Gagné.

Le hayon de son camion GMC Dura Max, mieux connu sous le nom de tailgate, a été volé alors que son véhicule était garé dans la rue St-Joseph, au centre-ville de Granby, plus tôt cette semaine. «Ça vaut 2000$, dit celui qui devra débourser cette somme pour le remplacer. Si j'avais eu une caméra de recul, ça monte à 4000$.»

Le hayon gris pâle avait également un autocollant du concessionnaire automobile Charland, ce qui le rend plus facilement identifiable.

«Si un bon Samaritain lit l'article et qu'il veut le rapporter à un propriétaire qui a travaillé pour se le payer, ça serait apprécié», lance M. Boag, qui invite la personne qui a la tailgate en sa possession à la déposer à son entreprise du boulevard Industriel.

M. Boag n'est pas la seule victime. Le Service de police de Granby rapporte un autre vol de hayon survenu chez un concessionnaire automobile au cours des deux dernières semaines. Ce type de vol est rapporté chaque année, précise l'agent Guy Rousseau.

Un des moyens de se prémunir contre un tel crime est de verrouiller le hayon lorsque celui-ci possède une serrure. Les propriétaires des modèles qui n'ont pas de verrou peuvent se procurer un dispositif qui permet de le protéger des voleurs potentiels. Karine Blanchard

Un voleur provoque une poursuite policière

Un adolescent de 17 ans surpris alors qu'il volait une camionnette a été arrêté au terme d'une poursuite policière, jeudi soir, à Granby. Le cambrioleur, déjà connu des forces de l'ordre, sera traduit en justice.

Un citoyen de la rue Candiac a constaté que sa camionnette quittait le stationnement de sa résidence vers 23 h. Il a aussitôt alerté les policiers en donnant une description de son véhicule qui venait d'être cambriolé.

Les agents l'ont localisé avec le voleur à son bord à l'intersection de la route 137 et du 11e rang. Les policiers ont voulu l'intercepter, mais le conducteur a poursuivi sa route, ce qui a provoqué une poursuite.

Une dizaine de kilomètres plus loin, dans le secteur du chemin de la Grande Ligne et du Petit rang 6 à Roxton Pond, la chasse à l'homme a pris fin abruptement. Le conducteur a perdu le contrôle et a terminé sa course dans le fossé.

La poursuite a toutefois été relancée lorsque le voleur s'est mis à courir pour échapper aux policiers. Les agents de Granby, assistés par leurs collègues de la Sûreté du Québec appelés en renfort, ont réussi à localiser l'individu.

Après une brève hospitalisation pour soigner des blessures mineures, l'adolescent a été arrêté. Soupçonné de conduite avec les capacités affaiblies, il a dû se soumettre aux épreuves de coordination des mouvements par un agent évaluateur afin d'établir s'il était sous l'influence d'une quelconque substance. Les policiers sont en attente des résultats, indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Des accusations criminelles de vol de véhicule, de fuite, de possession d'outils de cambriolage et de port de déguisement dans un dessein dangereux seront déposées contre lui le 5 avril au Tribunal de la jeunesse. Il a été remis en liberté d'ici là. Karine Blanchard

Une septuagénaire meurt dans un accident

Une dame de Bedford de 77 ans est décédée dans une collision majeure avec un autre véhicule sur la route 104, à Saint-Jean-sur-Richelieu, vendredi après-midi. 

Vers 13 h 20, la dame âgée roulait en direction ouest tandis qu'un autre véhicule conduit par un homme de 29 ans, accompagné d'un bébé de 2 ans, venait en direction opposée. Les deux automobilistes faisaient face à un feu vert à l'intersection de la rue Croisetière, mais la conductrice n'a pas cédé le passage, selon l'agent Martin Anctil, du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu. 

«L'homme de 29 ans n'a pu éviter la collision à ce moment», ajoute-t-il. Le décès de la dame a été constaté à l'hôpital. L'autre conducteur a quant à lui été amené à un centre hospitalier, en état de choc. La police n'avait aucune information concernant l'état de santé de l'enfant de 2 ans. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur cet accident mortel. Antoine Lacroix

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer