Symbiose industrielle dans Brome-Missisquoi: d'autres secteurs en vue

Oriana Familiar, conseillère en développement durable au CLD... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Oriana Familiar, conseillère en développement durable au CLD Brome-Missisquoi.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Cowansville) Réalisée l'an dernier, la seconde phase du projet de symbiose industrielle du Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi a été couronnée de succès. Les responsables du projet comptent bien poursuivre sur cette lancée tout en élargissant l'éventail de possibilités à de nouvelles entreprises.

Rappelons que le projet, baptisé Synergie Québec, permet à diverses entreprises de la région d'échanger ressources et connaissances. Grâce à ce partage d'expertises et des coûts, d'importantes économies ont pu être réalisées sur la gestion des matières résiduelles et sur l'approvisionnement en matière première.

La première phase de symbiose industrielle, une initiative de la Table des entreprises sur le développement durable et finaliste aux prix Conscientia 2014, avait permis d'inventorier 145 matières produites ou rejetées par une quinzaine d'entreprises, susceptibles d'être utiles à d'autres. Une soixantaine d'échanges potentiels avaient alors été identifiés.

En 2015, la seconde phrase a permis de concrétiser une vingtaine de ces partenariats au sein des 24 entreprises participantes. Résultat, pas moins de 15 tonnes métriques de matières résiduelles ont été valorisées, trois emplois à temps plein et un autre à temps partiel ont été créés et des économies de l'ordre de 200 000 $ ont été réalisées. Le tout a aussi assuré la formation continue de 231 travailleurs de la région Brome-Missisquoi.

De plus, l'initiative a permis de réduire l'empreinte écologique régionale de 10,5 tonnes de gaz à effet de serre. Cela représente un trajet de 50 000 km en voiture.

Recrutement

Des résultats très satisfaisants et prometteurs aux yeux d'Oriana Familiar, conseillère en développement durable du CLD de Brome-Missisquoi. «En 2014, on a identifié les partenariats, c'était plutôt un diagnostic. L'an dernier, les entreprises étaient en mode exploratoire. Cette année, on veut aller encore plus loin.»

La phase trois du projet sera mise en branle en 2016. Ce faisant, on compte consolider les partenariats existants, mais aussi recruter de nouveaux joueurs dans plusieurs sphères d'activités.

«On essaiera de régulariser les échanges de 2015 et d'aller en chercher d'autres, explique Mme Familiar. On souhaite aussi recruter de nouvelles entreprises et diversifier nos domaines d'activité. Actuellement, on se concentre beaucoup dans le secteur industriel, mais il y a énormément de potentiel dans les secteurs agricole, touristique, culturel et dans l'économie sociale.»

«Au fur et à mesure que nous allons recruter un plus grand nombre d'entreprises, nous pourrons créer plus de synergies, poursuit-elle. C'est tout le monde qui y gagne.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer