Recherche de financement pour le lac Davignon

Le comité de sauvegarde du lac Davignon cherche... (photo Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le comité de sauvegarde du lac Davignon cherche des moyens de financer ses activités.

photo Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) La recherche de financement sera l'une des priorités du comité de sauvegarde du lac Davignon. C'est essentiel afin que l'organisme propose des projets pour améliorer le lac, soutient son président, Paul Thivierge.

En compagnie d'autres dirigeants du comité, M. Thivierge a participé dernièrement à une rencontre de l'Organisme de bassin versant de la Yamaska. Plusieurs groupes de protection de lacs de la région étaient présents. «Ils ont parlé de leurs projets. On a vu qu'ils avaient des moyens importants pour les réaliser. On a envie de faire des projets comme ça. Si on veut le faire, ça va nous prendre du financement extérieur. On ne peut pas seulement se financer avec l'argent de nos cartes de membre», constate-t-il.

La glace a été brisée, il y a deux semaines, lorsque la MRC Brome-Missisquoi a accepté de verser une subvention de 5865$ au comité pour réaliser un inventaire des poissons dans le lac Davignon. La Ville de Cowansville s'est engagée à participer à l'étude avec un montant de 2000$.

L'inventaire sera réalisé cette année. Une rencontre avec la biologiste chargée du projet, Isabelle Picard, aura lieu dans les prochains jours pour discuter des différentes étapes, a dit M. Thivierge.

Le comité de sauvegarde du lac Davignon présentera l'ensemble du projet, une première pour l'organisation, le mardi 22 mars lors de son assemblée générale annuelle. Celle-ci aura lieu à 19 h dans la salle du conseil de la MRC (749, rue Principale, à Cowansville). En plus d'informations sur l'inventaire du lac, les participants prendront connaissance du bilan de l'année de l'organisation. Une présentation sur l'état des bandes riveraines du plan d'eau, par une équipe de la MRC Brome-Missisquoi, aura également lieu.

Problème de mouettes

Le comité pourrait s'intéresser à la présence de mouettes sur le lac Davignon et à ses impacts, suggère Réal Monast. L'ancien président de l'organisation, qui s'occupe maintenant avec d'autres bénévoles de surveiller la prolifération de bernaches sur le lac, dit constater que le nombre de mouettes a augmenté ces dernières années. Elles pourraient expliquer en partie pourquoi la qualité de l'eau s'est dégradée en fin de saison, l'année dernière, empêchant la baignade.

M. Thivierge a indiqué que le comité pourrait s'intéresser de plus près aux problèmes causés par les mouettes et aux solutions possibles. Le phénomène devra être étudié, a-t-il dit, avant de concevoir des plans d'intervention.

M. Monast et son équipe poursuivront leur surveillance des bernaches cette année. Ils inspecteront les berges tout autour du lac au printemps pour trouver leurs nids. Ils stériliseront leurs oeufs et inscriront les coordonnées GPS des nids, comme ils le font depuis 2014. En 2013, 45 bernaches avaient fait des berges du lac leur habitat.

En entrevue mardi, Réal Monast a émis l'hypothèse que la diminution de bernaches sur le lac Davignon pourrait avoir profité aux mouettes. Cela doit être vérifié, a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer