Baigneurs, à vos douches!

L'administration de la piscine Miner à Granby profite... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'administration de la piscine Miner à Granby profite de la période achalandée de la relâche scolaire pour rappeler une règle de base aux baigneurs: prendre une douche avant de se jeter à l'eau. L'objectif: éviter un autre épisode de chloramine, qui a entraîné la fermeture du bassin durant quelques jours l'automne dernier.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'administration de la piscine Miner à Granby profite de la période achalandée de la relâche scolaire pour rappeler une règle de base aux baigneurs: une douche d'au moins une minute est nécessaire avant de se jeter à l'eau. L'objectif: éviter un autre épisode de chloramine, qui avait entraîné la fermeture du bassin durant quelques jours en novembre dernier.

«On fait ça dans une optique de prévention pour ne pas revivre la même chose que l'automne dernier. On a senti un relâchement de la clientèle au cours des dernières semaines. Il y en a aussi qui prennent ça à la légère», a expliqué lundi le chef de la division aquatique à la Ville, Pascal Boivin.

Selon lui, la douche obligatoire avant l'entrée à l'eau ou encore à la sortie des bains vapeurs est pourtant «un des maillons importants de la chaîne de la qualité de l'eau».

Depuis la semaine dernière, le personnel de la piscine Miner remet ainsi aux baigneurs des affichettes, inspirées des publications du ministère du Développement durable, de l'Environnement et Lutte contre les Changements climatiques, responsable du Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels.

La douche permet d'enlever les bactéries et matières organiques présentes sur le corps des baigneurs. L'automne dernier, un surplus de chloramine, qui résulte de l'action du chlore sur les matières azotées laissées par les baigneurs, comme la sueur, l'urine, la salive, avait été observé dans l'air et dans l'eau de la piscine.

Entretien devancé

Un traitement-choc avait été nécessaire pour rétablir la situation. Présente en quantité importante, la chloramine n'est pas sans effet sur les baigneurs. Certains peuvent éprouver une irritation des yeux et des voies respiratoires ainsi que des démangeaisons cutanées.

Alors qu'un projet de construction d'un centre aquatique est sur les planches à dessin, les équipements de la piscine actuelle et leur âge limitent les actions qui peuvent être posées pour éliminer le surplus de chloramine, avait souligné Pascal Boivin.

En décembre dernier, l'entretien préventif estival du système de ventilation de la piscine a néanmoins été devancé, de sorte que les échantillonnages réalisés dans la foulée pour mesurer la qualité de l'air sont satisfaisants, précise le chef de la division aquatique.

Reste que, selon lui, les systèmes du bassin seront mis à rude épreuve cette semaine, la relâche scolaire étant, bon an mal an, la semaine la plus occupée de l'année. La capacité maximale de 350 baigneurs à la fois est régulièrement atteinte. D'où l'importance de ne pas négliger la douche d'une minute avant de plonger dans la piscine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer