Vers un regroupement des chambres de commerce montérégiennes

Sylvain Perron, président de la Chambre de commerce... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Sylvain Perron, président de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région, affirme que le regroupement permettra aux chambres de commerce d'échanger sur des réalités similaires.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Plusieurs chambres de commerce de la région feront partie du futur regroupement des chambres de commerce de la Montérégie. Si le projet est encore embryonnaire, leurs représentants y voient néanmoins l'occasion d'unir leurs forces.

Le projet est une initiative de la Chambre... (fournie par la CCIRS) - image 1.0

Agrandir

Le projet est une initiative de la Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud. Élu président en octobre, Denis Leftakis caressait l'idée depuis un bon moment déjà. 

fournie par la CCIRS

Les représentants de plusieurs chambres de commerce de la région se sont rencontrés pour une deuxième fois vendredi dernier. Les chambres de commerce de la Haute-Yamaska et région, de Farnham et région, de Lac-Brome et Au coeur de la Montérégie étaient de la partie, a-t-on appris.

Le mois dernier, un premier rendez-vous avait permis de sonder l'intérêt des organisations. Il n'est pas question ici de fusion, mais plutôt de créer une nouvelle entité qui défendrait les intérêts des entreprises locales.

Le projet est une initiative de la Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud. Élu président en octobre, Denis Leftakis caressait l'idée depuis un bon moment déjà. «Pendant trop longtemps, Montréal et Laval prenaient trop de place. La Montérégie est pourtant l'une des régions qui ont la plus grosse explosion de population. C'est normal qu'elle ait son mot à dire», explique-t-il.

Si le projet se concrétise, 21 chambres de commerce pourraient composer le regroupement. La Montérégie deviendrait alors la sixième région à donner naissance à un tel organisme. En représentant de 6000 à 7000 membres, et des dizaines de milliers d'entreprises, celui-ci serait de facto la table régionale la plus importante, souligne M. Leftakis.

Influence

En se regroupant, poursuit le président, les chambres de commerce pourront partager leur expertise et des solutions à des problématiques similaires, mais aussi exercer plus d'influence dans le processus décisionnel. «On voulait trouver un moyen pour avoir un plus grand poids aux niveaux municipal, provincial et fédéral, quand on touche le développement économique, réitère M. Leftakis. Nous voulons nous positionner, car les chambres de commerce, c'est beaucoup plus que des rencontres de réseautage. Ce sont des organismes qui travaillent pour [l'essor] de leur milieu.»

De la musique aux oreilles de Sylvain Perron, président de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région. «On a l'intérêt pour démarrer le projet. C'est la force de l'équipe, commente-t-il. On s'unit pour avoir une force dans les prises de position importantes.»

Enjeux communs

Le regroupement se penchera sur plusieurs enjeux communs à de nombreuses chambres de commerce. Développement en bordure des autoroutes, stratégie maritime, congestion automobile, transport en commun, transport ferroviaire et aéroportuaire feront entre autres partie des réflexions.

«Les enjeux en Montérégie ne sont pas tous les mêmes pour les chambres de commerce, mais on retrouve des similitudes dans certains dossiers», reconnaît M. Perron.

La présentation de mémoires et des interventions publiques feront aussi partie du champ d'action de l'association. «Nous voulons être reconnus comme un interlocuteur important du point de vue économique, un interlocuteur incontournable», note M. Leftakis.

Pour les plus petites chambres de commerce, la table de concertation peut ouvrir la porte à des ressources plus difficilement accessibles autrement. «On n'est pas nombreux et nos moyens sont limités, affirme Owen Falquero, président de la Chambre de commerce de Lac-Brome. C'est plus facile si on se regroupe. C'est normal qu'on fasse partie de ce regroupement-là!»

Une autre rencontre, au cours de laquelle seront adoptés les règlements qui constitueront l'organisme, est prévue d'ici les prochaines semaines. Un conseil d'administration sera élu et la mission de la nouvelle entité sera définie par les membres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer