Ligne d'autobus dans Brome-Missisquoi: la MRC rencontre Transdev

Lors d'une rencontre avec des gens de la... (photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Lors d'une rencontre avec des gens de la MRC Brome-Missisquoi, la compagnie Transdev, propriétaire de Limocar, a démontré une ouverture pour trouver des solutions viables pour pallier la suppression de points de service. L'entreprise est toutefois toujours en attente de la décision de la Commission des transports du Québec.

photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Quel avenir pour la ligne de transport intermunicipalités de Limocar dans Brome-Missisquoi? La décision de la Commission des transports du Québec (CTQ)quant à la suppression de trois arrêts se fait toujours attendre. Cependant, l'attente n'a pas empêché la compagnie de transport de rencontrer des décideurs de la MRC pour discuter de solutions, vendredi.

Julie Langevin, directrice des services de transport à la MRC Brome-Missisquoi, les maires de Sutton et de Farnham, Louis Dandenault et Josef Hüsler, la conseillère municipale de Cowansville Lucille Robert et une usagère ont rencontré deux représentants de Transdev, propriétaire de Limocar.

Rappelons que l'entreprise a déposé une demande à la CTQ vers la fin novembre, en vue de retirer de son parcours les points de service de Ski Sutton, du Dépanneur Rouge de Lac-Brome et de la Tabagie Super Club Vidéotron de Farnham pour des raisons de coût et d'achalandage.

Les représentants de Transdev ont pu entendre les doléances de l'utilisatrice du transport par autobus, notamment en ce qui a trait au temps d'attente à l'Autoparc 74, à Bromont, pour prendre la ligne de Brome-Missisquoi. «Elle prend l'autobus au moins deux fois par semaine, relate Louis Dandenault. Elle part de Montréal, s'en vient à Bromont à l'Autoparc et attend le transfert pour aller à Sutton. Une des choses qu'elle faisait remarquer, c'est que le transfert à Bromont peut prendre une heure ou deux.»

Des solutions

«Transdev va revoir les horaires et essayer qu'il y ait un meilleur jumelage entre les lignes Montréal-Sherbrooke et de Brome-Missisquoi», ajoute Julie Langevin.

La situation de Farnham a aussi été étudiée. Les horaires ne sont pas particulièrement intéressants, selon Mme Langevin, si bien que les usagers se font plus rares. Cependant, une proposition de Transdev est sur la table. «Puisque la ligne n'irait plus à Farnham, Transdev devrait offrir un service de taxi, un peu comme ce qui se fait entre Granby et l'Autoparc.»

Les clients prendraient un taxi jusqu'à Ange-Gardien pour attraper l'autobus de la ligne Montréal-Sherbrooke. Ce service serait offert aux frais de Transdev à ses clients.

Il a été finalement suggéré que les moyens de communication soient améliorés, indique le maire de Sutton. En plus d'améliorer le site Web de Transdev, il a proposé avec son homologue de Farnham que l'horaire soit affiché sur les pages Internet des municipalités et qu'il y ait de la publicité dans les dépanneurs pour informer la population.

M. Dandenault et Mmes Langevin et Robert, avec qui La Voix de l'Est s'est entretenue, s'entendent pour dire que la rencontre s'est bien passée et qu'ils ont senti une ouverture de la part des représentants de Transdev à trouver des options viables pour toutes les parties.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer