Les Inouk attendent les Mustangs dans le cadre du match Foule plein

Benjamin Avoine-Jean sera devant le filet des Inouk... (Photo archives La Voix de L'Est)

Agrandir

Benjamin Avoine-Jean sera devant le filet des Inouk contre les Mustangs.

Photo archives La Voix de L'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«C'est un gros match, les séries s'en viennent et onattend beaucoup de monde. Bref, nous sommes excités!»

David Lapierre n'est pas du genre à s'emballer. Mais année après année, on remarque qu'il est toujours plus fébrile qu'à l'habitude lorsqu'arrive le temps du fameux match Foule plein des Inouk, qui a rempli le centre sportif Léonard-Grondin plus d'une fois au cours des dernières saisons.

«C'est toujours un beau moment pour nos joueurs et pour nos partisans, a raconté Lapierre, jeudi après-midi, avant la séance d'entraînement de son équipe. Je ne sais pas combien il y aura de spectateurs, mais je sais qu'il y en aura plus que d'habitude!»

Les partisans des Inouk, on le sait, se font plus discrets cette saison, aucun match n'ayant attiré plus de 1000 personnes. Puisque la rencontre de vendredi est cruciale dans la lutte au deuxième rang de la section Alexandre-Burrows, l'occasion est belle pour les amateurs de renouer avec leurs favoris, d'autant plus que la troupe granbyenne n'a pas joué à domicile depuis trois semaines.

Au classement de la section Burrows, les Inouk ont 65 points, un seul de plus que les Mustangs de Vaudreuil-Dorion, les visiteurs de vendredi. Pour une énième fois, rappelons que l'équipe qui finira deuxième aura l'avantage de la glace, contre l'autre, au second tour des séries éliminatoires.

Les Inouk n'ont plus que trois matchs à disputer, les trois à la maison. Les Mustangs en ont un de plus à jouer. Rappelons encore une fois aussi que les deux équipes auront droit à un laissez-passer au premier tour des séries.

«La priorité, je le répète, est de bien se préparer en vue des séries, a repris Lapierre. Le deuxième rang, on aimerait ça, c'est clair. Mais même si on gagne demain (vendredi), les Mustangs peuvent avoir le dernier mot quand même.»

N'empêche que les Inouk, qui ont remporté leurs trois derniers matchs contre les Mustangs, prendraient une sérieuse option sur le deuxième rang avec une victoire.

Benjamin Avoine-Jean sera devant le filet. Francis Brunelle (haut du corps) et Francis Robichaud (bas du corps) sont des cas incertains.

Rassuré

David Lapierre avoue qu'il a apprécié les performances de ses joueurs, le week-end dernier, à Terrebonne et à Princeville. Après avoir battu l'équipe no. 3 de la Ligue de hockey junior du Québec, les Inouk ont aisément défait et comme il se doit le Titan, un des pires clubs du circuit.

«Ça terminait très bien notre séjour de six matchs loin de Granby, a affirmé Lapierre. J'oserais même parler de performances rassurantes. J'ai vraiment aimé ce que j'ai vu.»

Les Braves de Valleyfield, mardi, et le Titan, vendredi prochain, seront les deux derniers adversaires des Inouk en saison régulière. On peut parler d'un calendrier favorable.

L'an dernier, quelque 2500 spectateurs avaient assisté au match... (photo Archives La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

L'an dernier, quelque 2500 spectateurs avaient assisté au match Foule plein. 

photo Archives La Voix de l'Est

1500 spectateurs pour la grande fête du hockey?

Le match Foule plein de cette année est présenté comme étant «la grande fête du hockey». Et les dirigeants des Inouk souhaitent voir de nombreux joueurs de hockey mineur au centre sportif Léonard-Grondin vendredi soir.

«Plusieurs équipes ont confirmé leur présence au match, a souligné la directrice du marketing Amélie Dubois. Tous les jeunes joueurs portant leur chandail de hockey seront admis gratuitement. On veut qu'ils viennent et qu'ils passent une belle soirée avec nous!»

Avant le match, une vingtaine de jeunes joueurs recevront un certificat d'esprit sportif et de persévérance. On promet aussi le tirage de nombreux prix de présence.

Les Inouk espèrent 1500 spectateurs, peut-être un peu plus. L'an dernier, le Foule plein avait attiré quelque 2500 amateurs,2542 pour être précis.

«Mais n'oubliez pas que nous ne donnons plus une tonne de billets, a rappelé Mme Dubois. Outre les jeunes hockeyeurs, il n'y a essentiellement que les étudiants du cégep qui pourront entrer gratuitement. Mais les gens attendent cette soirée et je sais qu'elle sera spéciale!»

Mme Dubois s'attend aussi à ce que l'importance du match fasse en sorte que plusieurs amateurs qu'on n'a pas vus souvent cette saison se pointent au centre sportif Léonard-Grondin.

«Tout le monde veut que l'équipe finisse deuxième dans sa division. C'est important. Et il faut encourager nos joueurs!», a-t-elle conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer