L'actualité régionale en bref

Le député fédéral de Brome-Missisquoi, Denis Paradis... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le député fédéral de Brome-Missisquoi, Denis Paradis

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Nouvelles fonctions pour Denis Paradis

Le député fédéral de Brome-Missisquoi, Denis Paradis, a été élu dans de nouvelles fonctions à Ottawa. Les dix membres du Comité permanent des langues officielles - qui comprend l'étude des politiques et des programmes de langues officielles - l'ont unanimement choisi comme leur président.

Il aura donc pour mandat d'en diriger les travaux. Se disant très préoccupé par «tout ce qui a trait aux langues officielles», M. Paradis a expliqué dans un communiqué ce qui l'avait motivé à briguer ce poste.

«J'ai moi-même une minorité anglophone dans Brome-Missisquoi. C'est certain que je veux qu'elle puisse s'épanouir. Et, il en va de même pour les minorités francophones hors Québec.» Le député fédéral avoue même avoir un rêve ambitieux pour le Parlement: que tous les députés soient bilingues d'ici quatre ans.

D'ici là, Denis Paradis se concentrera d'abord sur la mise à l'avant-plan de la dualité linguistique au 150e anniversaire du Canada, qui sera célébré l'an prochain. Les francophones hors Québec, le système de traduction au fédéral, le bilinguisme dans les jugements des Cours et l'accès à l'apprentissage de la langue seconde sont d'autres dossiers sur lesquels se penchera le comité. Jérôme Roy 

Un chauffard tente de se cacher dans une résidence

Un conducteur en état d'ébriété qui voulait à tout prix échapper aux policiers devra faire face à la justice. L'histoire a débuté lorsque les patrouilleurs de la Sûreté du Québec dans Rouville ont voulu intercepter le véhicule du suspect à Saint-Paul-d'Abbotsford, dans la nuit de dimanche à lundi.

Celui-ci a refusé de s'immobiliser et a poursuivi sa route jusqu'à la rue Coderre. Le fuyard a alors abandonné son véhicule et s'est rendu à une résidence où il a réussi à s'introduire en brisant une fenêtre, puis il a verrouillé la porte derrière lui. Les occupants ont été réveillés et ce sont eux qui ont ouvert aux policiers.

Le suspect âgé de 37 ans a été arrêté. En plus d'être accusé de conduite en état d'ébriété, d'entrave au travail des agents de la paix en refusant de s'identifier et d'introduction par effraction, il sera inculpé relativement à trois mandats d'arrestation émis contre lui. L'individu aurait manqué à des conditions en omettant de se présenter au tribunal dans d'autres causes. Karine Blanchard

Encan en ligne pour les étudiants en tourisme

Des lots de restauration, de tourisme et d'hôtellerie sont offerts jusqu'au 7 mars dans un encan en ligne organisé par les finissants en Techniques de tourisme du Cégep de Granby. Les profits iront au gala des 12e Grands Prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie qui se tiendra le 10 mars à l'hôtel Château Bromont et qui est aussi organisé par les étudiants du cégep.

Un encan silencieux aura aussi lieu lors de cet événement où plus de 200 personnes sont attendues. «Participer au gala, c'est reconnaître l'importance d'une main-d'oeuvre qualifiée, appuyer la relève et la féliciter, indique Alex Larouche-Bergeron, étudiant en tourisme et responsable du comité finances et commandites. C'est aussi pour vous l'occasion de consolider et d'élargir votre réseau de contacts!» Pascal Faucher

Élections 2013: plusieurs citoyens mis à l'amende

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a remis plusieurs constats d'infraction à des citoyens de la région au cours des dernières semaines en lien avec les élections municipales de 2013. Le Granbyen Stéphane Mailloux, qui sollicitait un siège au conseil municipal, a écopé d'une amende de 500 $ pour avoir omis de transmettre au trésorier de la Ville un rapport financier au plus tard le 1er avril 2015.

Lors de la dernière campagne électorale municipale, M. Mailloux était également son propre agent et représentant officiel. M. Mailloux n'est pas le seul candidat à avoir été réprimandé par le DGEQ. En octobre, l'ancien aspirant à la mairie, Carl Bouvier, avait écopé d'une amende du même montant après avoir été déclaré coupable d'avoir omis de déposer son rapport de dépenses électorales dans les délais prescrits.

Enfin, le Farnhamien Régent Glady a pour sa part été condamné à payer 200 $ au DGEQ pour ne pas avoir remis le rapport financier du Parti démocratique de Farnham dont il était le représentant officiel. Marie-Ève Martel

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer