Compressions dans les CPE: Bonnardel veut avoir l'heure juste

Le député de Granby, François Bonnardel, s'est joint... (photo Alain Dion)

Agrandir

Le député de Granby, François Bonnardel, s'est joint lundi matin à la chaîne humaine hebdomadaire tenue devant les installations du CPE Le Grand Chapiteau, à Granby.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le député de Granby, François Bonnardel, s'est joint lundi matin aux participants de la chaîne humaine tenue chaque semaine devant les installations du CPE Le Grand Chapiteau, rue Robinson Nord. Le nouveau ministre de la Famille, Sébastien Proulx, doit maintenant donner «l'heure juste» aux CPE, a déclaré le député.

«Je suis là ce matin (lundi) pour offrir un support aux gens du CPE et leur dire qu'on est avec eux. On comprend que le ministre vient d'arriver, mais ça nous prend l'heure juste. On veut savoir où il veut aller avec le réseau (des services de garde)», a affirmé le député caquiste.

Ce dernier avait reçu en janvier dernier à son bureau de circonscription la visite d'un groupe d'employés du CPE Le Grand Chapiteau, dont les emplois sont menacés par les compressions de 120 millions$ prévues en 2016-2017 par le gouvernement du Québec.

Si ces coupes se matérialisent, le Grand Chapiteau, qui accueille 144 enfants dans deux installations, pourrait être privé de 209 000$, ce qui représente 15% de son budget, avait alors exposé la directrice de l'établissement, Chantal Pontbriand.

Il importe d'autant plus pour le ministre Proulx de se prononcer, selon François Bonnardel, que certaines informations laissent dorénavant croire que l'effort demandé aux CPE pourrait être moindre. «On veut le rencontrer pour être capables de statuer et avoir les bons chiffres», dit-il, en soulignant que le temps commence à presser alors que l'année budgétaire débute le 1er avril.

Pas une chaîne de montage

«On n'appelle plus ça un effort normal que j'ai à couper plus de trois heures et demie pour chacune des 27 filles (à l'emploi du CPE). Quand je regarde les cuisiniers et les denrées alimentaires, on est en dessous de la moyenne. Ils font des économies. Mais on me demande de couper 18 heures pour mes cuisiniers. Ce n'est pas normal; l'effort est déjà là», assure Chantal Pontbriand.

«Les CPE qui performent bien sont coupés pareil comme les autres. Mais ils devraient prendre les meilleurs cas, les faire ressortir et travailler avec tous les CPE pour augmenter le niveau de chacun. C'est plutôt fait à l'aveugle. Cela fait qu'il y a un impact sur la qualité des services aux enfants», a pour sa part commenté Alexandre Marois, dont le bambin fréquente le CPE.

«On ne parle pas d'une chaîne de montage où on augmente le coût unitaire en coupant quelques affaires...», a ajouté M. Marois.

«On ne peut pas faire du mur-à-mur. Chaque cas est spécifique (...) Au Québec, il y a plusieurs autres endroits où on peut aller chercher 120 millions$ et peut-être moins», renchérit pour sa part le député Bonnardel tout en précisant que les CPE sont néanmoins prêts à faire un effort.

Goût amer

Selon la directrice de l'établissement, la présence de François Bonnardel lundi a «donné un souffle» à la vingtaine de parents et d'employés du Grand Chapiteau qui ont bravé le froid mordant pour, une fois de plus, tirer la sonnette d'alarme. «On pose des actions depuis le début, mais on voit que l'étau se resserre. Le 1er avril, je ne sais pas avec quoi je vais commencer mon année. Si je ne sais rien, c'est sûr qu'il va falloir que j'applique des coupures parce qu'il faut que je prévoie», glisse Chantal Pontbriand.

Cette dernière affirme que le dossier lui laisse un «goût amer». «On est comme entre deux chaises. On n'est pas soutenus ni entrepris. Mais bon, on continue», dit la directrice qui multiplie aussi les démarches pour obtenir une rencontre auprès du député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer