Expropriations à Saint-Césaire : les indemnités versées sous peu

L'agrandissement de l'école Saint-Vincent devrait être prêt en... (Photo archives La Voix de L'Est)

Agrandir

L'agrandissement de l'école Saint-Vincent devrait être prêt en avril 2017, alors que son aménagement extérieur sera finalisé durant l'été.

Photo archives La Voix de L'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) L'agrandissement de l'école Saint-Vincent devrait être prêt en avril 2017, alors que son aménagement extérieur sera finalisé durant l'été.

«La Ville a pris possession de toutes les propriétés le 31 janvier», a fait savoir la directrice générale, Me Isabelle François.

Néanmoins, les citoyens concernés n'ont toujours pas été indemnisés, même si le tout est entre les mains du Tribunal administratif du palais de justice de Saint-Hyacinthe depuis quelques semaines. La situation ne devrait pas tarder à se régulariser, annonce la directrice générale.

«Aux dernières nouvelles, le palais de justice a complété toutes les procédures. La distribution des indemnités devrait se faire dans la semaine du 22 février», a-t-elle fait savoir.

En outre, Saint-Césaire est consciente et soucieuse du stress que la situation a provoqué chez les résidants. C'est pourquoi, pour chaque jour de retard, la Ville versera des intérêts (10% annuel) sur l'indemnité prévue. Le tout a été officialisé lors de la séance du conseil, mardi soir.

«Les délais étaient normaux dans les circonstances, du point de vue des procédures, mais nous comprenons qu'ils semblaient très longs pour les propriétaires. Le conseil a souhaité alléger la chose. C'est pourquoi il a entériné un supplément à l'indemnité, qui sera versé sous forme d'intérêt pour une période située entre le 1er et 29 février au plus tard», précise Me François.

La suite des choses

Au cours des prochaines semaines, Saint-Césaire lancera un appel d'offres pour la démolition des résidences, qui devrait avoir lieu en mars ou en avril. Des inspections devront également être effectuées dans les résidences pour vérifier s'il y a présence d'amiante, et un terrain, qui a déjà abrité une station-service, devra être décontaminé, le tout aux frais de la Ville.

Les terrains devront être cédés à la commission scolaire des Hautes-Rivières le 30 avril, ajoute-t-on.

Entre-temps, la CSHR finalise les plans et devis en vue de l'appel d'offres qui sera lancé le 31 mars. Les soumissions seront recueillies jusqu'au 29 avril. Le conseil des commissaires tranchera vers la mi-mai, après quoi le chantier pourra se mettre en branle. Le bâtiment devrait être prêt en avril 2017, alors que son aménagement extérieur sera finalisé durant l'été.

La commission scolaire souhaite terminer les travaux à temps pour la rentrée 2017. On s'attend à y accueillir les quelque 200 élèves qui se seraient retrouvés en surplus.

«En pleine effervescence»

De son côté, l'agrandissement de l'école Jean-XXIII à Ange-Gardien va bon train. On n'accuse aucun retard sur les travaux qui ont débuté à la fin octobre.

Les deux projets réjouissent la présidente de la commission scolaire, Andrée Bouchard. «Ange-Gardien, Saint-Césaire, Farnham... toutes les municipalités dans ce secteur-là contribuent à leur éducation, remarque-t-elle. C'est un milieu en pleine effervescence. On a une communauté tricotée serrée qui veut garder ses élèves dans nos écoles.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer