La région en bref

Lors de l'activité Plaisirs d'hiver à Waterloo, les citoyens... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Lors de l'activité Plaisirs d'hiver à Waterloo, les citoyens pourront notamment faire de la glissade sur tube.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Plaisirs d'hiver à Waterloo

L'activité Plaisirs d'hiver se déroulera à Waterloo les 19 et 20 février au parc Robinson. Pour l'occasion, le chalet de tennis sera ouvert et toutes les activités seront gratuites.

Le vendredi dès 19 h, l'anneau de glace sera éclairé et égayé par des feux de joie. La patinoire accueillera également les amateurs de hockey pour des joutes amicales.

Le samedi de 12 h à 16 h, les citoyens pourront participer à un concours de bonshommes de neige, faire de la glissade sur tube, s'amuser dans des jeux gonflables, jouer au hockey et faire du patin libre. De l'animation, du chocolat chaud et des guimauves à griller seront fournis.

Nouveauté cette année: il sera possible de jouer au soccer-pool, une combinaison de soccer et de billard. Un animateur expliquera les règles du jeu sur place. On s'informe via Facebook / RCVwaterloo.

En cas de mauvais temps, l'événement sera annulé. (La Voix de l'Est)

ITSS: début d'une campagne de prévention

L'Estrie fait face à une hausse marquée du nombre d'infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS).

Selon les données du CIUSS de l'Estrie - CHUS, 1604 cas ont été répertoriés en 2015, soit une augmentation de 86 % en 10 ans. Et les jeunes de 15 à 24 ans sont les plus touchés, avec un bond de 134 % de cas observés au cours de la même période.

Afin de renverser cette tendance, la Direction de la santé publique de l'Estrie a lancé mardi, au Cégep de Granby, une campagne de prévention sous le thème «Trouve le tien!». Les autorités régionales veulent ainsi rappeler aux jeunes que plusieurs variétés de condoms existent et en encourager l'utilisation.

Et comme le nombre de cas répertoriés ne représente «probablement que la pointe de l'iceberg», la campagne a également pour objectif de faire la promotion du dépistage des infections.

«Plusieurs ignorent aussi que très souvent, les ITSS n'ont aucun symptôme. C'est une barrière au dépistage que l'on aimerait contrer», peut-on lire dans un communiqué publié mardi par le CIUSS de l'Estrie - CHUS citant Anna-Ève Turcotte, une étudiante en médecine de l'Université de Sherbrooke.

Les jeunes qui désirent se procurer des condoms gratuitement ou obtenir un dépistage facilement peuvent consulter une carte interactive au santeestrie.qc.ca/itss. Ils pourront aussi y trouver de l'information relative aux ITSS. (Jérôme Roy)

Le député caquiste de Granby, François Bonnardel... (Archives La Voix de l'Est) - image 3.0

Agrandir

Le député caquiste de Granby, François Bonnardel

Archives La Voix de l'Est

«Ligne 434»: la CAQ lance une pétition en ligne

L'augmentation des tarifs en garderie subventionnée selon le revenu des parents est une «mauvaise surprise fiscale», voire une «véritable bombe à retardement» aux yeux du député de Granby, François Bonnardel.

Selon l'élu, c'est «toute une facture qui attend les parents, parce qu'en plus d'avoir déboursé 7,30 $ par jour durant toute l'année, beaucoup seront forcés à payer, sans même avoir vu le coup venir, jusqu'à 12,70 $ supplémentaires par jour. C'est scandaleux!» a-t-il déclaré au moment de lancer la campagne web de la Coalition Avenir Québec à ce sujet.

Baptisée «Ligne 434» (www.ligne434.com), en référence à la nouvelle ligne de la déclaration de revenus des particuliers, la campagne compte entre autres une pétition pour protester contre «la promesse brisée du gouvernement libéral lors de la dernière campagne électorale, qui était de ne pas augmenter les tarifs en garderie au-delà du coût de l'inflation», ce que M. Bonnardel qualifie d'augmentation sournoise.

Selon la CAQ, certains ménages pourraient ainsi devoir débourser jusqu'à 2311 $ supplémentaires, par enfant par année, en vertu de ce nouveau calcul fiscal. (Marie-Ève Martel)

Deux coups de pouce pour l'Espace vivant

Grâce à une aide financière de 10 000 $ octroyée par la Fondation de l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ), la maison Espace vivant de Cowansville a pu reconstruire ses quatre balcons et refaire sa toiture.

En plus du refuge de Cowansville, quatre autres Auberges du Coeur ont pu bénéficier de cette aide financière, qui a totalisé 100 000 $ en 2015. Les rôtisseries Benny feront elles aussi un don de 15 000 $ à l'Espace vivant afin que le sous-sol de l'établissement puisse rénové. Ainsi, une buanderie, un bureau, une salle informatique pour l'aide aux devoirs/recherche d'emploi et un logement supplémentaire seront aménagés.

Les Auberges du Coeur sont un réseau d'hébergement pour les jeunes en difficulté et sans-abri âgés de 12 à 30 ans. Elles en accueillent environ 3500 annuellement. Elles contribuent, de façon concrète, à l'insertion sociale de jeunes démunis, plus sujets au décrochage scolaire, à la détresse psychologique, à l'isolement, à l'errance, à l'alcoolisme, à la toxicomanie, à la criminalité, à la dépression et au suicide. (La Voix de l'Est)

Waterloo et le développement durable

En 2016, Waterloo se dotera d'un plan d'action en développement durable. Les citoyens sont conviés à un forum pour se faire entendre sur ce sujet.

L'événement se tiendra le lundi 22 février de 18 h à 21 h à l'hôtel de ville de Waterloo.

Il est nécessaire de s'inscrire au 450 539-2282 poste 222 ou par courriel à administration@ville.waterloo.qc.ca. (La Voix de l'Est)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer