Construction résidentielle: une année 2015 record à Waterloo

L'année 2015 s'est conclue par 49 demandes de... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'année 2015 s'est conclue par 49 demandes de permis de constructions neuves, uniquement résidentielles, à Waterloo.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) Le développement résidentiel se porte mieux que jamais à Waterloo. La Ville a conclu 2015 avec 49 demandes de permis de construction totalisant 7 479 000 $. En matière de construction neuve - tous types de bâtiments confondus -, cela surpasse les chiffres recensés par la Ville depuis plus de 20 ans.

Une telle valeur représente un permis moyen de 152 633 $ par unité de logement. Le permis le plus élevé s'est chiffré à 306 000 $ pour une résidence unifamiliale de la rue Louis-Joseph Fournier.

Sur les 49 permis demandés, 17 visaient des résidences unifamiliales, 20 concernaient des jumelés et 12 touchaient des maisons en rangée. Cette activité résidentielle a été principalement liée au projet Carré Urbain, aux Terrasses Chambourg, au Faubourg de la Champignonnière et au Développement Papineau.

Les statistiques de 2015 font également état de 618 autres demandes de permis et de certificats. Il peut s'agir autant de rénovations que d'arrosage ou d'ajout de remises de jardin.

À titre comparatif, l'année 2014 avait donné lieu à 30 demandes de construction résidentielle et à une demande d'ordre commercial, pour un total de 3 574 600 $.

«C'est valorisant de voir des résultats à tous les efforts qu'on a faits pour diversifier notre offre résidentielle», affirme le maire Pascal Russell.

Selon lui, les publicités en bordure de l'autoroute 10 et la présence ces dernières années à l'événement Expo Habitation de Montréal ont joué en faveur de la ville auprès des nouveaux acheteurs de maisons.

«On récolte ce qu'on a semé», croit M. Russell.

Ce dernier s'attend à une année 2016 aussi profitable, grâce notamment au projet résidentiel Le Nautiqua, qui progresse lentement, mais sûrement.

Un bémol

Si la construction résidentielle bat des records à Waterloo, il en est tout autrement des secteurs commercial, industriel et institutionnel. En 2015, aucun permis n'a été inscrit à Waterloo en matière de construction neuve.

Des travaux de rénovation ont été effectués, mais aucun nouveau projet n'a été enregistré durant la dernière année.

La municipalité compte notamment sur le nouveau parc autoroutier en bordure de la 10 pour contrer cette tendance et attirer de nouvelles industries sur son territoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer