Congédiement du directeur général de Roxton Pond: une indemnité de départ de 35 000$

«Le conseil a trouvé que c'était une bonne... (Photo Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Le conseil a trouvé que c'était une bonne entente. On ne sait jamais comment ça va finir avec le coût des avocats dans le cas d'une poursuite», a indiqué le maire de Roxton Pond, Raymond Loignon.

Photo Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Roxton Pond) Le conseil municipal de Roxton Pond a consenti à verser une indemnité de départ de 35 000$ à Frédérick Lee, directeur général de la municipalité congédié à la mi-janvier.

La municipalité est parvenue à cette entente après avoir mis fin prématurément au contrat de M. Lee, dont le comportement grossier sur les réseaux sociaux avait fait couler beaucoup d'encre. Une pétition avait été lancée pour exiger son renvoi.

En consentant à ce genre d'enveloppe, la municipalité se protège de possibles poursuites. En signant l'entente, M. Lee accepte de ne pas poursuivre la municipalité, a expliqué le maire Raymond Loignon.

La salle était presque comble, mardi, lors de la séance ordinaire du conseil. Selon nos informations, plusieurs personnes se sont levées pour critiquer l'entente, jugeant que si un simple employé porte préjudice à son employeur, il sera renvoyé sans compensation.

«Il y en a trois ou quatre qui ont dit qu'on n'avait pas d'affaire à payer ce montant-là, évoque le maire. Je leur ai expliqué notre point de vue. On a travaillé avec une spécialiste en relations humaines. Le conseil a trouvé que c'était une bonne entente. On ne sait jamais comment ça va finir avec le coût des avocats dans le cas d'une poursuite. La plupart des gens nous on dit, après la séance, que c'était une bonne entente.»

La municipalité fera affaire avec la même firme pour trouver le prochain directeur général. Il ne s'agit pas d'une firme de chasseurs de têtes, précise M. Loignon, mais plutôt d'une personne ressource qui aide la municipalité à poser les bonnes questions et à faire des vérifications sur les emplois antérieurs des candidats. Il demeure que la décision finale revient au conseil.

Problèmes d'eau

La municipalité de Roxton Pond a par ailleurs mandaté une firme d'ingénieurs, avec laquelle l'administration municipale travaille habituellement, pour régler ses problèmes d'eau potable. L'eau prend à l'occasion une coloration jaunâtre dans les résidences desservies par l'aqueduc.

«C'est désagréable et on veut corriger la situation, soutient M. Loignon. Ils ont déjà réglé ce genre de problème ailleurs et il ne devrait pas y avoir de difficulté à régler la situation. Il s'agit juste de mettre un peu d'argent et de modifier le réseau.»

Il explique que, lorsque les pompiers font une grande demande d'eau, le manganèse qui se trouve dans les conduits se décolle. La coloration dure quelques minutes, mais la situation peut être fâchante si des citoyens ont une brassée de linge blanc au lavage.

Un montant de 7000$ a été dégagé lors de la séance du conseil. Une demande de permis au ministère de l'Environnement est nécessaire afin de procéder aux corrections.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer