Zika: deux cas de transmission par le sang au Brésil

Deux personnes résidant dans le sud-est du Brésil... (Archives Associated Press)

Agrandir

Deux personnes résidant dans le sud-est du Brésil ont contracté le virus Zika par transfusion sanguine.

Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Rio de Janeiro

Deux personnes résidant dans le sud-est du Brésil ont contracté le virus Zika par transfusion sanguine, a annoncé une responsable des autorités sanitaires municipales de la ville de Campinas, jeudi.

Cette nouvelle survient après l'annonce d'un cas de transmission du virus par voie sexuelle aux États-Unis plus tôt cette semaine.

Les deux Brésiliens infectés par transfusion sanguine pourraient bien être les premiers individus à contracter Zika de cette façon, même si les centres américains de prévention et de contrôle des maladies et d'autres organisations avaient déjà affirmé par le passé que cela était possible.

Le fait que le virus puisse se transmettre par transfusion sanguine a poussé la Croix-Rouge des États-Unis à demander aux voyageurs ayant visité des pays touchés par l'épidémie d'attendre au moins 28 jours avant de donner du sang.

Au Canada, les personnes ayant séjourné à l'extérieur du pays, aux États-Unis et en Europe ne peuvent pas donner de sang dans les 21 jours suivant leur retour.

Brigina Kemp, une haute dirigeante des autorités sanitaires de la cité de Campinas, a déclaré en entrevue avec l'Associated Press que Zika avait été détecté chez un jeune homme blessé par balles et un patient ayant subi une greffe après qu'ils eurent reçu du sang provenant de différents donneurs.

Dans les deux cas, les donneurs contaminés par le virus ont confié avoir eu des symptômes plusieurs jours après avoir donné leur sang.

Les premiers cas de Zika ont été rapportés au Brésil au milieu de l'année dernière. S'il ne provoque généralement des symptômes que chez une personne sur cinq, il a commencé à semer la panique après que des médecins eurent évoqué un possible lien entre Zika, qui est principalement propagé par le moustique Aedes aegypti, et la microcéphalie, une terrible malformation congénitale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer