Cowansville maintient le service Taxibus

Des 1426 déplacements réalisés entre juin et la... (Alain Dion, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Des 1426 déplacements réalisés entre juin et la fin de l'année 2015, 18 % ont été faits pour se rendre à des rendez-vous médicaux comme à l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (photo).

Alain Dion, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les résidants de Cowansville pourront continuer à utiliser le service Taxibus pour se déplacer dans la municipalité. La Ville poursuit son projet-pilote de transport urbain en y injectant 30 000 $.

Les données d'utilisation du service démontrent que la demande justifie le maintien du projet-pilote, explique le maire Arthur Fauteux. De l'entrée en vigueur du service, en juin dernier, jusqu'à la fin de l'année, 149 personnes se sont inscrites et ont effectué 1426 déplacements, selon les données compilées. «On voit qu'on répond à la question: c'est un réel besoin. Je pense que c'est un service viable», a-t-il dit.

Des 1426 déplacements réalisés, 40 % ont été faits pour se rendre au travail, 19 % pour se rendre dans un commerce, 18 % dans des services médicaux, 11 % pour des raisons de loisirs et 8 % pour des raisons d'études.

Le service, géré par la MRC Brome-Missisquoi, a été lancé en septembre 2013. Des minibus assuraient le service via des circuits. La formule n'a toutefois pas connu de succès. Pour les quatre mois de l'année 2013, seulement 182 déplacements ont été recensés. Durant toute l'année 2014, on a compté 596 déplacements.

Souhaitant augmenter l'utilisation du service, les responsables l'ont modifié en juin dernier en changeant les minibus pour des taxis de la compagnie Taxi AB. Le changement s'est avéré un succès, soutient M. Fauteux, citant le nombre de déplacements faits.

«Avec les minibus, ce n'était pas assez souple comme fonctionnement. Les taxis permettent plus de latitude. C'est ce qu'on voulait pour améliorer la mobilité des citoyens.»

Lors des six derniers mois, la Ville a payé 11 650 $ en frais pour ces déplacements, soit une moyenne de 5,55 $ par voyage. Les utilisateurs ont payé 2,60 $ par déplacement.

Cette année, le tarif par déplacement sera de 2,65 $.

Subventions culturelles

Deux organismes culturels de Cowansville se partageront104 000 $ en 2016 pour leurs activités, a également décidé le conseil municipal de Cowansville.

Le Musée Brock recevra un montant de 54 000 $ pour tenir des expositions et pour financer des projets en arts visuels durant l'année. Sur la scène Davignon, de son côté, obtiendra un montant de 50 000 $. L'argent servira à développer une offre de spectacles.

Achat d'équipements

Le service des travaux publics de la Ville comptera par ailleurs sur deux nouveaux équipements: une niveleuse et un camion 12 roues. Le conseil a approuvé mardi des dépenses de 89 105 $ et de97 728 $ pour acquérir les deux équipements usagés.

Notons que les deux appels d'offres sur invitation pour acheter de tels équipements n'ont attiré qu'un seul soumissionnaire chacun. La compagnie Les Équipements Pinso de Cowansville a été la seule entreprise à soumettre une proposition pour la niveleuse et Les Camions Rouville de Saint-Césaire la seule à répondre à l'appel d'offres pour un camion 12 roues.

Questionné après la séance du conseil sur le fait que seulement deux entreprises ont soumissionné, le maire Fauteux n'a pu l'expliquer. Peut-être est-ce parce que la Ville cherchait à obtenir des équipements usagés spécialisés et que ceux-ci sont rares.

Il a indiqué que la Ville pourrait à l'avenir ouvrir ses appels d'offres à toutes les entreprises.

Limite de vitesse

La Ville de Cowansville demandera au ministère des Transports une étude pour déterminer si la limite de vitesse sur la route104, entre le rang Saint-Joseph et le chemin du Golf, peut être réduite. Le conseil a entériné cette demande, jugeant que la limite actuelle de 90 km/h est trop élevée pour une artère qui passe dans un secteur résidentiel. La Ville aimerait que la limite permise soit abaissée à 70 km/h.

La vitesse des automobilistes dans ce secteur accentue les risques d'accident puisque des rues résidentielles y donnent accès, stipule la résolution du conseil. Prendre la route 104 à partir de la rue Wellington, comme le font plusieurs automobilistes tous les jours, est difficile, précise la résolution.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer