Collision mortelle à Roxton Pond

La jeune conductrice n'a eu aucune chance lorsqu'elle... (photo Janick Marois)

Agrandir

La jeune conductrice n'a eu aucune chance lorsqu'elle a perdu la maîtrise de sa voiture qui s'est alors mise à tournoyer. Son véhicule s'est retrouvé à la perpendiculaire dans la voie inverse, rendant ainsi inévitable l'impact avec le véhicule utilitaire sport qui y circulait.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Roxton Pond) Fin tragique pour une conductrice âgée de 18 ans qui a succombé à de graves blessures subies dans une violente collision, jeudi matin, à Roxton Pond. La présence de glace noire sur la chaussée serait à l'origine de la perte de contrôle fatale.

La Roxtonaise Aténa Capitanu circulait dans le chemin de la Grande Ligne en direction sud lorsqu'elle a perdu le contrôle de sa Toyota Echo, vers 7 h 45. Sa voiture s'est alors mise à faire des têtes à queue et s'est retrouvée à la perpendiculaire dans la voie inverse.

Le véhicule utilitaire sport blanc qui y circulait n'a pu l'éviter et a violemment percuté la voiture bleue du côté passager.

«L'appel initial est entré pour les premiers répondants et ensuite pour les pinces de désincarcération. Les personnes sur place ont constaté que les conductrices étaient incarcérées. On a utilisé les pinces de désincarcération pour les deux conductrices», explique Stéphane Dufresne, directeur adjoint du Service des incendies de Roxton Pond/Sainte-Cécile-de-Milton.

La conductrice âgée de 18 ans qui a dérapé était inconsciente à l'arrivée des secouristes. Son décès a été constaté à l'hôpital.

L'autre conductrice impliquée, une Roxtonaise de 28 ans, a été blessée. Elle a été traitée par les premiers répondants, puis les paramédicaux qui l'ont transportée au centre hospitalier de Granby. Sa vie n'est pas en danger.

Un enquêteur en scène d'accident s'est rendu sur place pour reconstituer le fil des événements. Différentes expertises devaient être réalisées pour établir la cause de la tragédie, mais déjà l'hypothèse du dérapage sur une chaussée glacée est privilégiée.

«Le véhicule qui a dérapé a des pneus d'hiver en bon état, indique la sergente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie. La chaussée était recouverte de glace noire au moment de la collision ce qui pourrait en être la cause probable.»

Un tronçon du chemin de la Grande Ligne, entre les ruesSt-Joseph et Patenaude, a été fermé à la circulation jusqu'à midi trente, soit le temps de permettre aux enquêteurs de compléter leur investigation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer