Incendie suspect à Sutton: un vieillard sauvé in extremis

Le propriétaire de cette résidence de Sutton a... (photo Alain Dion)

Agrandir

Le propriétaire de cette résidence de Sutton a été sauvéin extremis par les pompiers, mardi. Il était coincé à l'étage alors que les flammes ravageaient une pièce de la maison située au rez-de-chaussée.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Sutton) Un octogénaire a été sauvé in extremis de sa résidence en flammes par les pompiers, au coeur de la nuit à Sutton. La Sûreté du Québec enquête. L'incendie est considéré comme étant d'origine suspecte.

Le propriétaire de la maison du chemin Élie se remettait toujours de ses blessures à l'hôpital, mardi. Sa vie ne serait pas en danger, précisent les policiers de la SQ et les pompiers. L'homme aurait été incommodé par la fumée, tout comme son fils.

C'est d'ailleurs ce dernier qui a sonné l'alarme vers 3 h 10, dans la nuit de lundi à mardi. Son père était coincé à l'étage et ne pouvait gagner le rez-de-chaussée, où le brasier venait de se déclarer dans son atelier de peinture.

«Avec une bonne coordination avec notre camion-échelle, on a pu ventiler le toit. Une équipe a pu prévenir la propagation au rez-de-chaussée pendant que j'avais deux équipes qui se sont rendues au deuxième étage pour trouver l'homme. On ne savait pas où il était», explique Donald Mireault, directeur du service de sécurité incendies de Sutton.

Les sapeurs ont localisé l'octogénaire, qui était alors semi-conscient, et l'ont sorti de la maison. Les premiers répondants de Sutton, déployés sur les lieux, ont pris soin de lui jusqu'à l'arrivée des paramédicaux, qui l'ont transporté à l'hôpital. Son fils a également été traité après avoir été incommodé par la fumée.

Une vingtaine de sapeurs de Sutton, assistés par une dizaine de leurs confrères des casernes de Cowansville, Dunham et Lac-Brome, ont combattu les flammes. Une heure après le début de l'intervention, l'incendie était maîtrisé.

Les dommages se chiffrent à moins de 5000 $.

L'enquête a été transférée à la SQ puisque des éléments découverts sur place laissent croire qu'il pourrait s'agir d'un incendie criminel. Des enquêteurs de la SQ et un technicien en scène d'incendie du service de l'identité judiciaire se sont rendus sur place mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer