Une première exposition de voitures anciennes à Bromont

Même s'ils disposeront d'un vaste site pour tenir... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Même s'ils disposeront d'un vaste site pour tenir leur exposition à Bromont, les dirigeants du club VAQ ne comptent pas faire de l'ombre à l'International de voitures anciennes de Granby.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Les amateurs de voitures anciennes pourront inscrire Bromont sur leur liste de destinations de prédilection. En effet, une exposition orchestrée par le club Voitures anciennes du Québec (VAQ) doit se tenir sur le site du campus Germain-Désourdy le 12 juin. Les élus ont donné leur aval à la tenue de l'événement, lundi, à la séance du conseil municipal.

«Bromont est une belle municipalité et il y a un grand site près de l'aréna. Le potentiel est bien présent pour tenir une exposition comme ça. Ce sera une première et on croit que tout est là pour que l'événement soit un succès. On espère avoir 150 à 200 voitures à présenter au public», a indiqué en entrevue le vice-président du conseil d'administration de VAQ, Denis Vallée.

Selon l'organisateur, la Ville aurait fait les premiers pas pour accueillir les rutilantes voitures anciennes. «Bromont veut organiser le plus d'événements possible durant l'été pour attirer des touristes durant des périodes un peu moins achalandées. Ils nous ont approchés et on a tout de suite embarqué dans le projet. C'est aussi une belle façon de faire connaître notre club», a poursuivi M. Vallée.

Effervescence

Selon le vice-président de VAQ, outre les connaisseurs de voitures anciennes, de plus en plus de néophytes s'intéressent à cet univers «en pleine effervescence». «On pourrait croire qu'il n'y a que des personnes plus âgées qui visitent des expositions de véhicules d'époque. Pourtant, c'est loin d'être le cas. Il y a beaucoup de jeunes qui commencent à avoir des voitures "de collection" parce que les voitures des années 90 font maintenant partie de cette catégorie (plus de 20 ans). Avoir une auto ancienne, ça ne coûte pas nécessairement les yeux de la tête, a-t-il imagé. Vraiment, c'est un créneau qui connaît une belle croissance depuis quelques années.»

À lui seul, le club met annuellement sur pied une douzaine d'expositions. L'événement phare de l'organisation se tient à Chambly. Toutefois, loin des dirigeants de VAQ l'idée de faire de l'ombre à l'International de voitures anciennes de Granby. «On veut prendre de l'expansion. Avoir le plus de dates possible pendant l'été. Mais c'est évident qu'on ne veut pas détrôner Granby. C'est énorme! En fait, c'est la plus grosse du genre au Canada. De notre côté, on peut attirer 1000 à 1500 personnes par exposition», a fait valoir M. Vallée.

Les deux événements seront «complémentaires», a ajouté l'organisateur, car la 35e mouture de l'International se tiendra du 29 juillet au 31 juillet au parc Daniel-Johnson. L'an dernier, près de 30 000 visiteurs ont convergé vers le vaste site à quelques pas du lac Boivin pour contempler les quelque 2000 véhicules exposés, dénicher une pièce rare ou prendre part à l'encan.

Bien que VAQ préconise les voitures conservées dans leur état original, les propriétaires de véhicules modifiés seront également de la partie. «Il y aura de la place pour tout le monde, c'est certain, a mentionné M. Vallée. On attend la foule et les exposants en grand nombre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer